EN IMAGES. Climatisation, voitures interchangeables... habillé aux couleurs d'Inoui, le TGV M, "train du futur" est sorti des ateliers d'Alstom

La première rame du prochain TGV version Inoui était présentée ce lundi 29 avril 2024 en Franche-Comté. Modulable et moins énergivore, le TGV M devrait mieux s'adapter à l'afflux de voyageurs et au réchauffement climatique. À Belfort, sa construction a permis une centaine d'embauches sur le site de construction historique d'Alstom.

Un nez blanc et fuselé. Le visage du nouveau TGV français, le TGV M, est présenté ce lundi 29 avril à Belfort, là où sont fabriquées les locomotives des trains à grande vitesse depuis presque cinquante ans.

"Vous avez vu la bouille de ce TGV, c'est vraiment quelque chose de magnifique", s'enthousiasme David Journet, le directeur sur site belfortain d'Alstom, où 180 personnes ont été embauchées ces dix-huit derniers mois grâce à l'arrivée du nouveau TGV.

Le directeur général de SNCF Voyageurs, le directeur de TGV - Intercités : les hauts fonctionnaires du rail ont aussi rejoint le Territoire de Belfort pour vanter la mise en circulation d'un TGV cinquième génération. 

Économies d'énergie et climatisation

Celui-là n'ira plus vite, mais il sera plus économique. Comme son prédécesseur, le TGV M circulera à une vitesse maximum 320 km/h. Sa couleur blanche et son aérodynamisme ont en revanche été repensés pour permettre 30% d'économie de maintenance et 20% d'économie d’électricité par rapport à la consommation des "rames Duplex" actuelles, celles des TGV à deux étages. 

La grande nouveauté de ce TGV ? Des voitures que l'on peut interchanger, retirer ou ajouter pour une meilleure gestion de l'afflux de voyageurs. D'où le nom du futur train : TGV "M", pour TGV "modulable". 

On devrait aussi s'y sentir plus à l'aise. Wifi haut débit, un wagon-bar sur deux étages, cinq petits centimètres d'espace en plus pour les jambes... La SNCF assure avoir considéré les retours des voyageurs, dont certains déplorent des TGV de moins en moins confortables, quand les prix des voyages, eux, augmentent d'année en année. 

Un TGV en retard 

Reflet de son temps, ce nouveau train - conçu pour circuler jusqu'en 1970 - pourra transporter une centaine de personnes en plus que les précédents.

Mais "cette livrée est aussi la démonstration d'un changement climatique que vous voyez partout", commente Christophe Fanicher, le Président-directeur général de SNCF Voyageur, au micro de France Télévisions. Raison pour laquelle une climatisation plus performante soufflera lors des périodes de forte chaleur dans les wagons du futur TGV.

Le TGV M a toutefois pris du retard, or c'est ce que voulait éviter la SNCF. Prévu pour les JO de 2024, il sillonnera finalement la France au deuxième semestre de 2025, en commençant par l’axe Paris-Lyon-Marseille. 

Les locomotives au bec orange du tout premier TGV étaient déjà construites dans les ateliers d'Alstom. Le designer du TGV 0001, Jacques Cooper, est d'ailleurs décédé il y a deux semaines, le 17 avril 2024. Son travail continue d'inspirer le style des TGV français au nez pointu.  

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité