L'Agence Régionale de Santé suspend l'activité du centre Proxidentaire de Belfort, après celui de Chevigny-Saint-Sauveur

L’ARS de Bourgogne-Franche-Comté annonce ce mercredi 7 juillet la suspension temporaire de l’activité du centre Proxidentaire de Belfort pour une durée de deux mois. Explications.
L'une des salles de soin du centre dentaire de Chevigny-Saint-Sauveur fermé le 9 juin par l'Agence Régionale de Santé.
L'une des salles de soin du centre dentaire de Chevigny-Saint-Sauveur fermé le 9 juin par l'Agence Régionale de Santé.

Cette mesure est prise pour "divers manquements à la qualité et à la sécurité des soins qui ont été constatés", indique dans un communiqué l’ARS. Une inspection du centre situé 23 rue de Bruxelles à Belfort, s’est déroulée le 1er juillet. Le centre de Belfort venait d'ouvrir le 18 juin. Six dentistes y exercent. La direction est mise en demeure de remédier aux manquements constatés dans un délai de 2 mois.

Ce qui est reproché à ce centre dentaire


L’enquête sanitaire a révélé divers manquements notamment relatifs à la formation de certains personnels, aux règles d’hygiène et de prévention du risque infectieux, et portant atteinte à la sécurité des soins prodigués et à la sécurité des patients. "On est dans l'acharnement" estime Jean-Christophe Marie, président de Proxidentaire. Selon lui, le centre est neuf et n'a rien à se reprocher. Il acceuille les patients, en cas d'urgence sans rendez-vous.


Le centre Proxidentaire de Chevigny-Saint-Sauveur a subi la même fermeture récemment


Géré par Proxidentaire, le centre de Côte d’Or a vu son activité suspendue également depuis le 9 juin suite au signalement d'un patient portant sur « divers manquements de nature à mettre en cause la qualité et la sécurité des soins “. 

France 3 Bourgogne avait pu prendre connaissance de la liste des griefs reprochés. Non-distanciation des sièges en salle d'attente, absence de friction systématique des mains avec une solution hydro-alcoolique pour les patients entrant dans le centre, non-respect du temps d'aération, absence de port de masque FFP2, de lunette de protection ou de formation à la désinfection et stérilisation pour les aides dentaires ou encore absence de justificatif d'inscription à l'Ordre pour les praticiens lors du contrôle font partie. Pour le gérant du site contacté au moment de l’annonce de cette fermeture, Jean-Christophe Marie, c’était l’incompréhension. Selon lui, 80% des préconisations des autorités sanitaires étaient déjà remplies. Concernant l'absence de possibilité d'aération de salles de soin mise en exergue par l'ARS, la direction plaidait la bonne foi.
 

Les patients ne peuvent être reçus durant cette période de suspension du centre dentaire de Belfort


Les mesures prises par le centre dentaire seront contrôlées sur site par l’ARS avant toute réouverture éventuelle. Il incombe à la direction du centre d’orienter ses patients vers un praticien ou un centre dentaire de leur choix. En cas de difficulté pour la continuité de leurs soins, les patients du centre peuvent contacter la plateforme d’appels de l’ARS Bourgogne-Franche-Comté au 0 808 807 107, du lundi au vendredi, de 8h30 à 12 heures et de 13h30 à 17 heures.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société