• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Quand l'ancienne directrice de General Electric reçoit la Légion d'honneur, en plein plan social à Belfort

Corinne de Bilbao ex patronne de GE France. / © Christophe Morin/MaxPPP
Corinne de Bilbao ex patronne de GE France. / © Christophe Morin/MaxPPP

Emmanuel Macron vient d'accorder la Légion d'honneur à Corinne de Bilbao, directrice générale de General Electric France de 2016 à 2019. La décision a du mal à passer du côté de Belfort, où GE s'apprête à supprimer environ 1000 emplois. 

Par Sarah Rebouh

Corinne de Bilbao, ancienne directrice générale France de General Electric entre 2016 et 2019, figure dans la promotion du 14-Juillet de la Légion d’honneur au rang de chevalières. La récompense crée la polémique.

En effet, Belfort est actuellement secoué par un plan social d'ampleur concernant environ 1000 emplois (en savoir plus). Corinne de Bilbao était au contact des élus du Territoire de Belfort lors du rachat d'Alstom par General Electric. 

Du côté de la CGT General Electric, cette distinction ne passe pas. Le syndicat ironise via un communiqué de presse : "Elle est remerciée pour sa gestion royale des intérêts de GE en France."

Corine de Bilbao a passé 28 ans chez General Electric. Elle a quitté la présidence du groupe américain en France en avril dernier, en pleine restructuration. 

La Légion d’honneur est la plus haute distinction française et l’une des plus connues au monde. Depuis deux siècles, elle est remise au nom du Chef de l’Etat pour récompenser les citoyens les plus méritants dans tous les domaines d’activité.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus