Tarif des actes médicaux, pénibilité du travail... pourquoi les infirmiers "en colère" se mobilisent-ils à nouveau ce jeudi ?

Une nouvelle mobilisation des infirmiers libéraux est attendue ce jeudi 16 mai dans toute la France, à 20 heures. Les professionnels de santé sont mobilisés pour notamment demander une augmentation des tarifs de leurs actes. Deux rassemblements sont prévus en Franche-Comté.

Ils sont mobilisés depuis plusieurs mois, et organisent ce jeudi 16 mai, à 20 heures, de nouveaux rassemblements dans différentes villes de France. Les infirmiers et infirmières en colère organisent deux mobilisations en Franche-Comté : l'une à Belfort, l'autre à Lons-le-Saunier, dans le Jura. 

"On a perdu 20 %  de chiffres en un an"

Les professionnels de santé se mobilisent une nouvelle fois avec plusieurs revendications. La revalorisation des différents actes médicaux pratiqués et des indemnités forfaitaires de déplacement, la reconnaissance de la pénibilité du travail d'infirmières à domicile, notamment pour la retraite, ou encore de l'article 102 de la loi de financement de la Sécurité sociale. "Celui-ci considère que si vous faites une erreur [sur la facturation], vous êtes un fraudeur", détaille Sahida Groff, infirmière à Danjoutin, dans le Territoire de Belfort. Elle n'est pas syndiquée, mais s'est mobilisée avec le collectif. "En un an, on a globalement perdu 20 % de nos revenus, en raison de changements de forfaits de soins et de l'augmentation des charges", précise cette dernière. 

À lire aussi : Infirmières libérales en colère : "Nos actes n’ont pas été réévalués depuis 15 ans"

"Nous attendons une date de début des négociations. Le ministère de la Santé a parlé de modifier les tarifs d'ici à 2025. Nous voudrions que cela soit dès cet automne", explique Sahida Groff. 

Selon elle, environ 130 infirmiers et infirmières travaillent sur le Territoire de Belfort, et une cinquantaine seront mobilisés.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité