• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

7 septembre 2016. Jour noir pour les 400 salariés du site du constructeur ferroviaire à Belfort. Le groupe annonce le transfert de l'activité du site de Belfort vers l'Alsace. Les "Alsthommes" et leur ville, touchés au coeur, ont décidé de se battre. Revoyez nos reportages et notre émission spéciale "Alstom Belfort, une affaire d'Etat".

Belfort crie sa détresse

Retour sur une semaine de mobilisation, à Belfort. Toute la ville crie sa détresse.

Alstom, une semaine décisive
Tout Belfort crie sa détresse après l'annonce de la fermeture du site historique d'Alstom. Reportage : Maxime Meuneveaux et Réy Poirot. Montage : Jean-Pascal Maujard.

 

Les alsthommes touchés au coeur

Famille de salariés, commerçants, communes. Depuis le 7 septembre, le temps s'est arrêté à Belfort. Si la production s'arrête ici en 2018, l'impact humain et économique sera considérable. 
Que vont devenir les alsthommes de Belfort ?
Depuis l'annonce du transfert de l'activité du constructeur ferroviaire vers l'Alsace, les 400 salariés du site vivent dans le doute. Sans Alstom, Belfort perd son poumon économique. Avec Tulay Icoz, restauratrice - Richard, maçon - Sébastien Chiron, boulanger - Faten Madjoub Giuma, directrice d'agence ERA Immobilier - Yves Druet, maire de Cravanche (90) - Eric Gibot, salarié Alstom et sa femme Magali. Reportage F.Menestret, D.Colle et les équipes de France 3 Franche-Comté.

 

La fin d'une épopée industrielle vieille de 137 ans

Alstom a donné le statut de ville industrielle à Belfort. Avant son arrivée vers 1879, c'était une simple ville de garnison. Alstom, c'est aussi la fierté des Belfortains lors de la sortie de la motrice 001 du TGV en 1972. Elle trône d'ailleurs fièrement à l'entrée de ville en bordure de l'A36. 

A la veille de la déclaration de guerre de 1914, la SACM de Belfort emploie 5 191 ouvriers.

Alstom et Belfort, toute une histoire
Reportage France Info et Coralie Roland

 

© maxppp
© maxppp

 

Dis papa, on va être obligés de déménager ?

Eric Gibot père de trois enfants est techncien d'essai sur le site de Belfort. Il y travaille depuis 35 ans. Nous l'avons rencontré au lendemain de l'annonce faite par le groupe avec sa femme et ses enfants.

Alstom Belfort c'est toute ma carrière. Mes parents et grands-parents ont travaillé à l'usine. Qu'est ce que je vais laisser à mes enfants ?

L'annonce de la fermeture d'Alsthom a semé l'inquiétude dans les familles de salariés
Un reportage de Franck Ménestret, Denis Colle et Rémi Bolard. Avec Eric Gibot : technicien essai Alstom, Thomas Gibot et Magali Gibot

 

© maxppp
© maxppp

 

Pourquoi Alstom lâche son site de Belfort ?

Fragilisé par une baisse des commandes en France, le constructeur a surpris tout le monde mercredi 7 septembre. Alstom annonce l'arrêt de sa production de trains à Belfort d'ici à 2018. Le site emploie plus de 400 personnes. Face à une chute programmée de 30% de la charge de travail de ses usines françaises, Alstom sacrifie un de ses sites d'assemblage.

Les carnets de commandes n'étaient pas de bonne augure. Alstom Transports a vu passer sous le nez un contrat de 44 locomotives diesel, achetées à son concurrent allemand.

L'usine de Belfort n'avait plus que quelques locomotives à fabriquer pour la SNCF et l'Azerbaïdjan jusqu'en 2018, puis pour la Suisse jusqu'en 2021. La maintenance de trains sera conservée à Belfort. Les activités d'ingénierie et de production seront progressivement, sur une période de deux ans, transférées vers le site de Reichshoffen en Alsace. 
 

En France, 9000 salariés travaillent pour Alstom sur 12 sites / © Dominique Robbe - France 3 Franche-Comté
En France, 9000 salariés travaillent pour Alstom sur 12 sites / © Dominique Robbe - France 3 Franche-Comté

 

Comment le site d'Alstom Belfort est passé de 8000 à 400 salariés ?

L'historien Pierre Lamard décortique les grandes dates qui ont fait l'histoire du site Alstom, de sa création, aux grandes grèves et restructurations en série. 
Alstom : grandeurs et turbulences
Retour sur l'historique du site Alstom de Belfort dont les débuts remontent à 1879. Avec Pierre Lamard, professeur d'histoire industrielle UTBM. Reportage S.Bourgeot et L.Brocard, I.Bahloul.

 

REVOIR - L'émission spéciale diffusée samedi 17 septembre à 17h50 sur France 3 Franche-Comté

Enquête, coulisses des négociations, immersion avec les salariés, nous étions en direct de la place Corbis à Belfort.

Emissions spéciale : Alstom Belfort, une affaire d'Etat

 

© Pascal Sulocha
© Pascal Sulocha