Le Burkina Faso et ses musiques à l'honneur

Dumba Kultur, groupe du Burkina Faso invité au FIMU / © FIMU
Dumba Kultur, groupe du Burkina Faso invité au FIMU / © FIMU

Cinq groupes venus du Burkina Faso vont réchauffer l'ambiance du FIMU. Découvrez-les. 

Par Sophie Courageot

Des groupes du Burkina Faso sont déjà venus les années précédentes au FIMU. Mais pour la première fois, le pays d'Afrique en est l'invité.

Belfort et son agglomération mènent depuis 30 ans des actions de coopération avec deux communes de l'ancienne Haute-Volta.

Les communes de Tanghin Dassouri et Komki Ipala regroupent près de 90.000 habitants répartis sur 80 villages, explique Amel Saffar, chargée de la coopération centralisée à la Ville de Belfort. 

Un appel à candidatures a été lancé par le FIMU en collaboration avec l'Institut Français de Ouagadougou. Cinq groupes seront présents. Une vingtaine de chanteurs et musiciens arriveront du Burkina Faso pour découvrir l'ambiance du festival franc-comtois. 

  • Ibrahim Keita et Nankama  - musique traditionnelle

  • PATRICK KABRE - Chanson acoustique

  • Erwann Bouvier &  FASO PARIS - Chanson française métissée


 

  • DUMBA KULTUR - Fusion Afro–beat

  • HUMANIST - Hip Hop

La Haute Volta devint le Burkina Faso en 1984 sous l’impulsion du président Thomas Sankara. Son nom signifie « Pays des hommes intègres ».
Enclavé au coeur de l’Afrique de l’Ouest, le pays est assez peu touché par les grands flux touristiques. Son patrimoine culturel est pourtant très riche et varié.
D’une région à l’autre, les coutumes, les activités, l’artisanat et les fêtes présentent de réelles spécificités. La musique et la danse occupent naturellement une grande place dans la culture burkinabé.

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus