"On est au bord de la rupture" : près de Belfort, une mairie privée d'internet et de téléphone depuis plus d'un an

Dans la commune de Lamadeleine-Val-des-Anges (Territoire de Belfort), la mairie n'a plus accès à Internet depuis plus d'un an. Les coupures incessantes pèsent fortement sur la bonne marche des affaires du village. Tâches administratives retardées, dossiers non-envoyés, mairie fermée aux habitants...Les conséquences sont nombreuses et les élus, en colère.

Depuis un an, c'est la même routine. Karine Cheval, secrétaire de mairie à Lamadeleine-Val-des-Anges, près de Belfort, prend sa voiture pour parcourir les 10 km qui séparent son domicile de son bureau municipal. Jusque-là, la situation n'a rien d'anormal.

Pourtant, la cinquantenaire ne restera que quelques minutes à la mairie. Juste le temps de charger dans le coffre de son véhicule l'ordinateur central accompagné de sa tour, une imprimante et une grosse caisse contenant les dossiers municipaux. "Puis je retourne tout installer chez moi. Je suis obligé de faire cela, sinon, je ne peux tout simplement pas bosser" explique Karine Cheval interrogée par notre journaliste Damien Lefauconnier.

Pourquoi cela ? La raison s'affiche en clignotant sur la box internet Orange de la mairie : "Internet, pas de signal, vérifiez vos branchements". "Ça fait plus d'un an que ça dure" reprend la secrétaire. "Je viens ici tous les mercredis à 9h. La plupart du temps, il n'y a pas Internet, donc je vais travailler à la maison". 

Et la mairie de ce village de 44 habitants reste donc fermée. Depuis de longues semaines, c'est ainsi un écriteau rose qui accueille les habitants. Sur celui-ci, un message de détresse : "mairie fermée pour cause de problèmes de connexions internet. Pour toute urgence, contactez le maire".

Des interventions d'Orange qui n'ont pas réglé la situation

Quand on l'interroge, Olivier Bazin, l'édile de Lamadeleine-Val-des-Anges, ne cache pas sa colère : "La commune, je ne peux plus la gérer, tout simplement. Aujourd'hui, tout passe par Internet. Les relations avec les fournisseurs, le département, la région, la préfecture. Mais là, on ne peut rien faire. Même les mails ne s'envoient plus".

Le maire n'a-t-il jamais cherché à contacter Orange pour pallier ce problème ? Il assure que si : "On a déjà eu au moins cinq interventions" reprend-il. "Mais à chaque fois, c'est la même chose. La panne est réparée puis une semaine, un jour, voir quelques heures plus tard, le courant se coupe à nouveau". 

Une situation invraisemblable, puisque le reste du village est lui bien connecté au réseau. Alors pourquoi la mairie rencontre-t-elle toujours ce problème ? "Pour moi, le travail a été mal fait" s'exaspère le maire. "Lors de la dernière intervention, il y a trois mois, les techniciens ont simplement posé les fils de connexion par terre, alors qu'ils auraient pu les suspendre en hauteur, sur des poteaux. Résultat, ils sont à la merci des intempéries et des rongeurs".

Depuis, les demandes d'interventions restent sans suite. Et laisse Olivier Bazin à bout : "Honnêtement, je suis au bord de la rupture. La semaine, je suis boucher en grande surface. Le mercredi est normalement mon jour de repos, où je m'occupe du village. Mais aujourd'hui, le mercredi, c'est du stress et de l'inquiétude. Le moral est très bas".

D'autant plus que la commune de Lamadeleine-Val-des-Anges se heurte en ce moment à des difficultés pour envoyer à la Préfecture son budget primitif : "Pour faire ce budget et l'envoyer, on doit avoir accès à un logiciel qui demande une bonne connexion" explique Karine Cheval. "Donc forcément, là, on est en retard".

"C'est un exemple des problèmes qui polluent notre quotidien depuis plus d'un an" souffle le maire de la commune. "Le dossier devrait finalement s'envoyer, mais dans quelles conditions ? Je ne peux même pas assurer un poste de travail digne à ma secrétaire. On se retrouve pour travailler chez elle. Quelle honte". L'édile l'avoue : "aujourd'hui, c'est la colère qui prédomine. J'essaye de faire bouger les choses mais si rien ne change, je vais quitter mon poste. Et je pense que personne ne reprendra derrière".

Au lendemain de notre reportage, Orange nous a indiqué être intervenu à Lamadeleine-Val-des-Anges. "La connexion a été rétablie en fin de journée" a expliqué Olivier Bisiaux, attaché de presse de l'entreprise en région Bourgogne-Franche-Comté. "Maintenant, tout l'enjeu sera que cela marche dans le temps. Des études vont être faites pour changer au plus vite les câbles défectueux".