Pierre Nasica : en direct, les temps forts du 2ème jour du procès

Un procès marathon de sept jours. Il y a 6000 pièces dans le dossier du meurtre de Pierre Nasica. / © France 3 Franche-Comté : Pascal Sulocha
Un procès marathon de sept jours. Il y a 6000 pièces dans le dossier du meurtre de Pierre Nasica. / © France 3 Franche-Comté : Pascal Sulocha

Yacine Sid a t-il tué Pierre Nasica, un lycéen de Belfort en décembre 2010 ?  France 3 vous fait vivre toute la journée les temps forts de l'audience.

Par Sophie Courageot

Pour suivre ce direct, n'hésitez pas à rafraîchir régulièrement votre page en tapant la touche F5 de votre clavier.

18h40 : L'audience est terminée pour aujourd'hui. Elle reprendra lundi à 9h. 


18h20 : Une prétendue dette de drogue ? 

L'étudiante Camélia confirme à la cour que Pierre son petit ami ne lui avait jamais parlé d'une dette de drogue qu'il aurait eu avec Yacine.

L'accusé se défend. Yacine Sid déclare au président que Pierre et lui parlaient de drogue, en face à face. Sans laisser de traces.

Pour l'avocat général, c'est Yacine Sid qui a été le premier à propager la rumeur (fausse) d'un Pierre Nasica dealer avec un SMS adressée à Camélia. « Un vrai-faux SMS »reconnaît l'accusé d'un ton énervé face à la cour.

Le public dans la salle soupire. Car depuis le début du procès, il doit faire face à des vrais, mais aussi des faux SMS de la part de l'accusé.

En souvenir de Pierre, les roses des lycéens sur le lieu du drame - 3 décembre 2010 / © France 3 Franche-Comté
En souvenir de Pierre, les roses des lycéens sur le lieu du drame - 3 décembre 2010 / © France 3 Franche-Comté


17h10 : Le témoignage de Camélia, la petite amie de Pierre Nasica

D'une voix faible, la jeune femme de 18 ans est visiblement émue de témoigner à la barre.
Elle décrit les relations des deux amis : « Je ne voulais pas que Pierre voit Yacine. Pour moi c'était pas une bonne fréquentation » dit-elle.
Elle évoque le jour de la disparition. « Pierre  m'avait dit qu'il devait manger avec Yacine et Farès. Il devait parler de la carte bancaire.... Pierre m'avait dit par texto qu'il était soucieux d'un problème de carte bancaire. Il ne savait pas à qui en parler... »

16h50 : Reprise de l'audience

A la barre Françis Mourot. Yacine Sid était en stage dans son magasin de vêtements à Belfort au moment des faits.
« Je ne me souviens plus comment Yacine était habillé ce jour-là. Je sais que je lui avais demandé de s'habiller de façon à pouvoir  bricoler le matin à l'extérieur du magasin. » dit-il.

L'avocat général Thérèse Brunisso jette un froid en posant cette question : « Vendez-vous monsieur des lacets dans votre magasin ? »
Réponse du gérant : « Non. On les donne. On en a un carton plein dans la réserve ».

16h25 : l'audience est suspendue pour 15 minutes


15h25 : Un nouvel expert en traces de sang

Philippe Esperanca, spécialiste des traces de sang a décrypté la scène de crime et les photos du corps de Pierre Nasica.
Selon lui, le lycéen a déjà été frappé violemment à l'arme blanche à l'extérieur de la casemate. Les traces de sang se succèdent vers le fond des lieux où la police a retrouvé la victime.

Maître Uzan le questionne  : « Comment l'agresseur a pu sortir indemne de toute trace de sang ? »
Réponse de l'expert : « S'il n'y a pas eu de contact, je ne serai pas étonné que l'agresseur soit peu souillé. Ça me paraît difficile qu'il n'y ait aucune trace (sur l'agresseur). » dit-il.

Les scellés de justice du sac à dos de Yacine Sid où a été retrouvé du sang appartenant à Pierre Nasica.
Les scellés de justice du sac à dos de Yacine Sid où a été retrouvé du sang appartenant à Pierre Nasica.


14h30 : Des traces de sang discutées par la défense

Marie-Gaëlle Le Pajolec, expert en empreintes génétiques intervient dans ce procès depuis Nantes.
Elle confirme que l'ADN de Pierre Nasica a bien été retrouvé sur deux taches de sang présentes à l'extérieur du sac à dos de Yacine Sid.

L'accusé se justifie : «ça peut provenir d'une partie de base-ball où Pierre s'était pris la balle dans la figure et avait saigné du nez  légèrement, mon sac était à proximité. Et puis comme je l'ai dit hier Mohamed (un dealer mis en cause) avait fouillé mon sac, il avait peut être des traces de sang de Pierre sur les mains ».

L'experte explique à la demande des avocats de la défense qu'il n'est pas possible de dater l'ancienneté d'une trace de sang.

Le sac à dos de Yacine Sid est sorti avec précaution des scellés. Ces traces de sang sont la seule preuve matérielle qui pèse dans cette affaire sur l'accusé.

Les avocats demandent à voir les photos du sac à dos avec les taches de sang avant l'expertise. Ces photos sont visiblement de mauvaise qualité. Les traces sont difficiles à voir, selon Maître Uzan. La défense  va-t-elle semer le doute chez les jurés ?

14h30 : L'audience reprend

La cour va entendre de nouveaux experts par visioconférence depuis Nantes.
Dans la salle, sont toujours présents les parents de Pierre Nasica, son frère et sa grand-mère. Ainsi que quelques lycéens qui ont connu la victime.
Les parents de Yacine Sid et ses tantes désignés comme témoins dans les prochains jours ne peuvent assister à l'audience. Quelques proches de l'accusé sont là dans la salle.

13h00 : L'audience est suspendue. Reprise des débats à 14h00


12h20 : Selon le légiste, un petit peut tuer un grand

« Par mon expérience en médecine légale, il y a des situations où l'agresseur est un gringalet et l'agressé un « patatouf »  excusez-moi du terme... plus musclé. En matière de violence, il n'y a pas de systématisme sur le profil de l'agresseur et de la victime. Cela dépend aussi d'autres facteurs comme la personnalité de l'agresseur » répond le médecin à la question de l'avocat général.
(Ndlr : Pierre Nasica mesurait 1,85 m. Yacine Sid 1,58 m au moment des faits)

La défense de Yacine Sid tente de percer des failles dans les explications scientifiques du légiste.
Le médecin maintient que même si Pierre Nasica avait porté des coups, son agresseur n'en porterait pas forcément trace.

11h30 : Le témoignage de Nicolas Hubert, médecin légiste

Un moment très difficile pour les proches de Pierre Nasica présents au procès. Le légiste du CHU de Besançon détaille avec des mots très techniques les lésions retrouvées sur le corps du lycéen. Le médecin a recensé 25 plaies à l'arme blanche plus ou moins importantes. Le décès serait survenu selon lui le jour même de sa disparition.

Pour le légiste, la victime est décédée d'une hémorragie massive, qui a provoqué une détresse respiratoire. Il explique qu'aucune trace de défense n'a été retrouvée sur le corps de l'adolescent.

L'expert a relevé une trace de coup, mais pas plusieurs. Ce qui met en difficulté la thèse d'un passage à tabac par plusieurs personnes, la thèse avancée par Yacine Sid et sa défense.

Le père de Pierre Nasica, digne vient courageusement à la barre poser des questions complémentaires au médecin légiste. Un père, une famille en quête de réponses. De vérité.

DMCloud:54767
Procès Nasica - La 2ème journée
Reportage : Pascal Schnaebele et David Martin


11h15 : L'audience est suspendue quelques minutes


11h00 : A la barre l'expert en toxicologie Fabien Bevalot

Ce docteur en pharmacie a réalisé les expertises sur le corps de Pierre Nasica. Selon lui, la victime avait consommé un peu d'alcool peu de temps avant sa mort. Un taux de 0,36 grammes d'alcool par litre de sang a été retrouvé.
L'expert explique aussi que Pierre Nasica était un consommateur occasionnel de cannabis. Les analyses de sang, d'urine, de cheveux révèlent une faible dose du stupéfiant.



10h11 : Yacine Sid contre attaque

Face aux propos de son ancienne petite amie, l'accusé se lève et lui répond. « Camille et moi on s'est aimé pendant six mois. Elle s'est rendu compte que je lui avais menti et que je m'étais foutu de sa gueule. Elle dit tout ça pour se venger », dit Yacine Sid visiblement énervé.

A la barre et dans le box, l'échange se fait vif entre les deux jeunes. " C'est pas une histoire de vengeance Yacine, c'est une histoire de justice. Tu as menti à tout le monde. Je dis la vérité. " affirme la témoin.

Réponse de Yacine Sid au président : « Monsieur, elle (le témoin) ne sait même pas ce que veut dire le mot manipulateur". Le public présent dans la salle désapprouve. Et manifeste pour la première fois de ce procès une réaction face aux propos de l'accusé.

9h20 : Yacine, menteur et manipulateur selon un témoin

Camille Ley, ex-petite amie de Yacine Sid vient témoigner à la barre. Cette étudiante de 19 ans était dans la classe de Pierre Nasica à la rentrée 2010. Après les faits, elle raconte :  « Je me suis rendu compte de l'utopie, des mensonges de Yacine. Il mentait sur plein de choses, son contexte social, la profession de son père et de sa mère. »

«  Au moment de la mort de Pierre, Yacine m'a interdit de pleurer, d'aller à la marche silencieuse. Il a un caractère manipulateur... Quand il était en prison, j'ai reçu des menaces par SMS et par téléphone.

La jeune fille dresse un portrait dur du jeune Beaucourtois : « Il se cachait derrière un masque, tout s'est écroulé au moment de l'affaire de Pierre... Il y avait je pense une jalousie de Yacine envers Pierre » dit-elle à la barre.

Dans le box, l'accusé observe. Le visage fermé. Pas la moindre expression n'apparaît sur ses traits.

9h13 : L'audience de ce vendredi reprend


Yacine Sid devant la cour d'assises / © France 3 Franche-Comté : Sophie Courageot
Yacine Sid devant la cour d'assises / © France 3 Franche-Comté : Sophie Courageot


La reprise de l'audience devant la cour d'assises à Vesoul est prévue à 9 heures

Hier, la cour a siégé pendant presque 12 heures, jusqu'à tard dans la soirée. Yacine Sid dans le box des accusés clame toujours son innocence.





 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus