• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Pleins feux sur la contrebasse

© MaxPPP
© MaxPPP

Elle est grande, elle est puissante et pourtant on n'entend rarement qu'elle. Certains la surnomment affectueusement "la grand-mère". La contrebasse est l'honneur du FIMU cette année.

Par Coralie Roland

La contrebasse est l'instrument le plus grave de la famille des violons. Elle est apparue à la fin du XVIème siècle en Allemagne du sud avant d'arriver en France, près d'un siècle plus tard, comme l'explique un article du dictionnaire de la musique de Larousse. La contrebasse a souvent été en retrait dans les divers lieux où elle pouvait être jouée. Par exemple, à sa création, elle renforçait l'orgue, puis elle doublait les violoncelles dans les notes les plus graves.
La famille des cordes frottées / © Musicare.fr
La famille des cordes frottées / © Musicare.fr

Écoutez

Difficile parfois, souvent, de distinguer la contrebasse dans le jeu d'une ensemble musical, toujours en appui, rarement ou brièvement en solo. Je vous propose de l'écouter dans Le Carnaval des animaux de Camille Saint Saens. Cette suite musicale pour orchestre offre en effet un thème complet à la contrebasse, celui des éléphants.

Fichier audio

Le Carnaval des Animaux est une suite musicale pour orchestre de Camille Saint-Saëns, composée en 1886. Le thème de l'éléphant est joué par une contrebasse, accompagnée d'un piano.
Enfin, il existe un site sur lequel vous trouverez un très grand nombre d'informations sur la "grand-mère". Le site de la Cité de la Musique à Paris dispose d'un article très riche sur la contrebasse, où il est donné à lire, à écouter et à voir.

D'une scène à l'autre

Patrick Süskind a écrit en 1981 une pièce de théâtre intitulée La Contrebasse. "Un orchestre peut très bien se passer de son chef, mais jamais de la basse", explique le personnage de cette œuvre, contrebassiste qui se découvre et découvre son instrument au fil du texte. Parmi les interprètes du contrebassiste figure Jacques Villeret. Il reçut pour ce rôle le Molière du meilleur comédien en 1991.
© DR A défaut de présenter ici toute la pièce, voici une interview illustrée d'extraits de Clovis Cornillac, lorsqu'il joua La Contrebasse en 2013 au Festival de Ramatuelle.
Festival de Ramatuelle 2012 - interview de Clovis Cornillac pour la Contrebasse

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus