• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Vous en connaissez beaucoup des maires élus pour quatre jours ?

Anthony Rodriguez, maire 2013 du camping des Eurockéennes / © A.Rodriguez
Anthony Rodriguez, maire 2013 du camping des Eurockéennes / © A.Rodriguez

Y a qu'aux Eurockéennes qu'on voit ça !. Anthony Rodriguez dit "Belette" est le maire 2013 du camping des Eurocks. Et il tiendra ses promesses ! 

Par Sophie Courageot

On va dire qu'il l'a bien cherché. En guise de cadeau d'anniversaire pour ses 29 ans, Anthony s'est offert un mandat inédit. Une revanche sur l'an passé. Haut la main. Il a été élu avec 50 voix d'avance.
Pour devenir premier magistrat du camping, La Belette" a fouiné les "like" sur sa page Facebook. Et il a fait la différence en mobilisant, les copains, et son réseau.
Faut dire qu'il en connaît un rayon côté web. Dans la vraie vie, Monsieur le Maire est administrateur réseau dans une agence à Marseille. Il a mené sa campagne visage masqué. 

Eurockéennes for ever

Le nouveau maire sent bon le soleil et le pastaga. Il vient d'Istres près de Marseille. Et a découvert les Eurocks par hasard il y a neuf ans.

J'ai rencontré des gens en vacances au ski. Ils m'ont dit : Faut que tu viennes aux Eurocks. Dès la première année, j'ai su que j'y reviendrai tous les ans.


Des promesses, des promesses 

Bravo monsieur le maire, mais maintenant va pas falloir faire comme les autres ! Et ça promet. Anthony appartient au parti de l'apéro formidable (PAF).

Au programme près de la future tente mairie 
  • Des mariages aux Eurocks .... pour tous of course !
  • Des baptêmes, si c'est votre premier festival. Le maire peut même fournir le parrain. Top !
  • Du soleil (voir conditions sur www.jemenscommejerespire.gouv.fr)
  • Un apéro municipal dès jeudi soir. C'est la mairie qui régale !

Une tente mairie dès jeudi

Avec une quinzaine de copains, Anthony s'installera dès jeudi au camping. Où son intronisation est prévue avant l'ouverture du festival. Surprise !

Bien occupé, il ira avec ou sans écharpe écouter Blur, Jamiroquai, et revoir Airbourne. Notre maire est un dingue de festivals. De Rock en Seine, à Marsatac, il a usé quelques bouchons d'oreilles. Mais c'est les Eurocks qu'il préfère. Pour la vie au camping.

Le camping, c'est ce qu'on aime dans ce festival. Pendant 4 jours, on oublie tout. On pose son cerveau à l'entrée. On le reprend en partant. On déconnecte complet. Pas de métro entre les concerts. C'est l'autarcie et c'est génial ! 


La Belette, un maire heureux. Sans responsabilités. Sans magouilles. Sa seule mission, sera mettre du bonheur et de la bonne humeur au milieu des tentes des festivaliers. 




 / ©
/ ©

 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Meeting de France : Breitling Jet Team arrive sur le tarmac

Les + Lus