Vaccination : 6.500 rendez-vous pour du vaccin Pfizer ouverts dans le département de la Haute-Saône

Le département de la Haute-Saône a reçu de nouveaux lots de vaccins. En nombre. Les habitants éligibles à la vaccination sont invités à prendre rendez-vous pour se faire vacciner du 3 au 8 mai.

Des nouvelles doses de vaccins sont arrivées dans les centres de vaccination.
Des nouvelles doses de vaccins sont arrivées dans les centres de vaccination. © Alexandre MARCHI - maxPPP

Le Conseil départemental appelle les Haut-Saônois à s’inscrire se faire vacciner. Selon le département, les différentes actions entreprises depuis plusieurs semaines pour accélérer le rythme de la vaccination en Haute-Saône se matérialisent par une augmentation désormais sensible des doses de vaccins ARN-messager (Pfizer et Moderna) affectées dans les 7 centres de vaccination situés à Vesoul-Parisot, Vesoul-Grand Centre Lasalle, Lure, Luxeuil, Héricourt; Gray et Jussey.

A ce jour, 6500 rendez-vous sont disponibles en vaccins Pfizer sur la semainedu 3 au 8 mai prochain et au moins autant sur les semaines suivantes. Ces créneaux doivent permettre de vacciner :

La prise de rendez-vous est possible en ligne sur le site www.doctolib.fr ou par téléphone auprès de la plateforme départementale d’appels au : 03 84 75 64 75.

Début février, le président du département de Haute-Saône avait alerté sur la dotation de vaccins allouée à son département rural. « Un rattrapage est absolument indispensable », martelaitYves Krattinger dans un communiqué afin de dénoncer le fait que « l’Agence régionale de santé ne respecte pas l’égalité de traitement entre les populations de plus de 75 ans de chacun des départements ».

A ce jour, 27 avril en Haute-Saône, 20,21 % de la population du département a reçu au moins une dose. Ce taux est de 18,62 % dans le Doubs, 21,19% dans le Jura, 22,01% dans le Territoire de Belfort.

Pour trouver une dose de vaccin disponible, le site vite ma dose, permet également une recherche des centres de vaccination qui ont des doses disponibles.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société