Le vignoble de Bourgogne va déployer 90 nouveaux générateurs anti-grêle

Publié le Mis à jour le
Écrit par Muriel Bessard

Durement touchés par de violents épisodes de grêle les dernières années, les vignobles de Bourgogne ont décidé de se protéger en installant dès le printemps 2017 de nouveaux appareils. La profession est à la recherche de bénévoles pour s’en occuper.

C’est le site spécialisé Vitisphère qui a donné l’information : 90 nouveaux générateurs anti-grêle seront installés sur les vignobles de Bourgogne et du Beaujolais, du sud-beaujolais jusqu’à Chablis. Ils viendront s’ajouter aux 53 générateurs déjà installés dans les vignes de Côte-d’Or –Côtes de Nuits, Côtes de Beaune, Couchois et Côtes chalonnaises). Au total, 45.000 ha seront couverts par ce dispositif (17 200 en Beaujolais et 28 000 en Bourgogne). Seul le Châtillonnais sera en dehors de ce dispositif. 

La décision a été prise par les Organismes de Défense et de Gestion (ODG) des appellations du Mâconnais, de Chablis, de l'Auxerrois et même du Beaujolais. Les nouveaux appareils seront installés dès le printemps, tous les 10 km pour former une sorte de barrage.

Comment marchent les générateurs anti-grêle? Les générateurs doivent être actionnés 4 heures environ avant l’arrivée d’un orage. Il permet de libérer un mélange gazeux qui va avoir pour effet de réduire la taille des grêlons (qui sont en revanche plus nombreux) ce qui les rend moins nocifs pour les vignes.

Problème : pour actionner ces générateurs, il faut des hommes, des bénévoles. La Confédération des Appellations et Vignerons de Bourgogne (CAVB), qui pilote le projet, recherche 3 personnes par appareil. Cela représente environ 270 bénévoles d'ici avril...