• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Vols d’échographes : la série continue à Montchanin et Paray-le-Monial

 Peu d'informations filtrent sur les enquêtes en cours, mais les cabinets d'échographie sont toujours la cible de vols très particuliers, des appareils d'examen coûteux, dérobés en quelques minutes. Après le Jura, la Saône-et-Loire a été touchée dans la nuit de mardi à mercredi 10 avril 2019. 

Par Arnaud Lefevre

Ils écument tous les départements de l'Est de la France. Après le Jura, des voleurs d'échographes ont donc sévi en Saône-et-Loire dans la nuit de mardi à mercredi, confirme la gendarmerie, à Paray-le-Monial et Montchanin. 

A chaque fois le même scénario, le matériel disparaît en quelques minutes seulement. Les alarmes et caméras de vidéosurveillance fonctionnent, mais pour l'instant les images n'ont pas permis d'appréhender les malfaiteurs.


Une filière bien organisée 

Impossible de savoir quel marché parallèle est alimenté, certainement à l'étranger. Il semble difficile de revendre un matériel si spécifique à proximité.
La Bourgogne-Franche-Comté n'est pas la seule région concernée.

Depuis le début de l'année, des cas ont été signalés en Haute-Savoie, dans l'Isère et dans l'Ain. Chaque échographe coûte entre 60 000 et 100 000 euros. Le préjudice dépasse le million depuis le début de cette série.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Portrait de Pierre Moscovici

Les + Lus