Auxerre : après six mois de rénovation, les cloches de la Tour de l'Horloge sont de retour

Opération spectaculaire ce mercredi 7 avril dans le centre-ville d'Auxerre, dans l'Yonne. Après six mois de rénovation, les trois cloches de l'emblématique Tour de l'Horloge, actuellement en travaux, ont été remises en place à l'aide d'une grue. Elles pourront de nouveau sonner au printemps 2022.

Cette cloche d'1,5 tonne a nécessité l'aide d'une grue pour pouvoir la hisser jusqu'à sa place.
Cette cloche d'1,5 tonne a nécessité l'aide d'une grue pour pouvoir la hisser jusqu'à sa place. © Yoann Etienne

Il fallait se lever tôt le 7 avril, pour assister à un spectacle unique sur la place du Maréchal Leclerc, dans le centre d'Auxerre. Quelques habitants avaient fait le déplacement pour assister au remontage d'une des trois cloches de la Tour de l'Horloge, l'un des monuments emblématiques du patrimoine de la ville. 

Cette opération a nécessité l'intervention d'une dizaine de techniciens mais surtout, l'aide d'une grue imposante pour soulever la cloche d'1,580 tonne et la remonter jusqu'en haut de la tour. Elle a ensuite traversé un imposant échafaudage, avant d'être déposée sur une charpente en bois avec des rails.

La cloche d'1,5 tonne a nécessité l'aide d'une grue pour la soulever jusqu'à son emplacement.
La cloche d'1,5 tonne a nécessité l'aide d'une grue pour la soulever jusqu'à son emplacement. © Yoann Etienne

Cette installation a permis de faire glisser la cloche jusqu'à son emplacement, pour qu'elle puisse être accrochée à sa poutre. Ce sont les ouvriers de l'entreprise Prêtre & Fils, basée dans le Doubs, qui ont fixé la cloche à la charpente. "Que ce soit la cloche d'1,5 tonne ou les deux petites cloches, elles vont être bridées et accrochées sur l'enrayure, une charpente horizontale placée au-dessus d'elles", précise Nicolas Ceschin, conducteur d'opérations de la ville d'Auxerre.

Débutée à 9 heures, la manœuvre s'est achevée peu avant 11 heures. L'opération a été une réussite, notamment grâce à des conditions météorologiques optimales. "On a été gâté par la météo," reconnaît Nicolas Ceschin. "Tout s'est bien passé. Il fait beau et il y a eu peu de vent." 

Six mois de rénovation en Autriche

Les trois cloches sont revenues d'Autriche plus belles qu'elles ne l'étaient en quittant Auxerre, en décembre dernier. Elles ont passé quelques mois dans une fonderie à Innsbruck pour être restaurées. Ces travaux ont consisté essentiellement à réparer les fissures, à traiter et nettoyer les surfaces et contrôler leur son.
"On avait des cloches qui étaient fêlées, percées pour certaines. Il a fallu repérer toutes les fissures apparentes ou non apparentes pour après les ressouder", explique Nicolas Ceschin.

Pour ce faire, elles ont été chauffées dans un four à la limite de la fusion, avant d'être refroidies de manière graduelle afin de conserver leur résistance et leur son. Ces travaux ont été réalisés par la société Grassmayer, une entreprise familiale qui existe depuis 1599. 

Les cloches sonneront de nouveau en 2022

Les habitants d'Auxerre devront cependant s'armer de patience pour les entendre à nouveau. Ce ne sera pas avant la fin des travaux prévue au printemps 2022. "Les cloches sont là, mais il faut finir les travaux de charpente et de couverture pour remettre les installations électriques, afin de permettre aux cloches de tinter.

D'un poids respectif de 80 et 110 kg, les deux petites cloches sonneront pour indiquer chaque quart d'heure et chaque demi-heure lors de leur mise en service, au printemps 2022.
D'un poids respectif de 80 et 110 kg, les deux petites cloches sonneront pour indiquer chaque quart d'heure et chaque demi-heure lors de leur mise en service, au printemps 2022. © Yoann Etienne

Les travaux ont débuté fin juin 2020 

Ce retour des cloches marque une étape importante dans le chantier de rénovation de la Tour de l'Horloge. "On va pouvoir terminer les travaux de charpente et attaquer la couverture, une opération majeure dans la vie du chantier" explique Nicolas Ceschin. 

Ce vaste programme de restauration a débuté le 29 juin 2020. Les travaux devraient durer jusqu’en 2022 avec également la restauration de la charpente, de la flèche et la réparation de l’horlogerie. 

La charpente doit être renforcée, car le mélange bois et plomb menace la structure. Tout comme les cloches, les dorures de la flèche et du cadran vont être restaurées.

Le chantier est énorme. Son coût est estimé à 2,6 millions d'euros. La Direction régionale des affaires culturelles, la région, la ville et d'autres mécènes financent une large partie des travaux. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture