"Je le respecte et je l'accepte" : le maire d'Auxerre réagit à la démission de son 1er adjoint

Cinq mois seulement après son élection comme nouveau maire d'Auxerre, Crescent Marault vient de perdre son 1er adjoint. Gilles Peylet a pris la décision de démissionner de son poste. Une démission acceptée par le maire Les Républicains. L'opposition se dit "surprise" et "étonnée" de cette décision. 
Ce jeudi 26 novembre, Gilles Peylet n'est plus le premier adjoint de la ville d'Auxerre. Une décision confirmée par le maire en personne. "C'est une vraie information", confirme Crescent Marault. "On en avait discuté clairement. Gilles est quelqu'un que j'apprécie beaucoup. On a toujours travaillé en totale transparence. Il m'a exposé les raisons pour lesquelles il souhaitait arrêter sa mission. Je la respecte et je l'accepte."

Une décision cependant surprenante cinq mois seulement après son élection. "Je suis peut-être un mauvais maire. Je ne suis peut-être pas un bon manager" déclare sur le ton de l'humour Crescent Marault.
 

C'est sa décision. Il a eu l'honnêteté de me l'expliquer et de m'avertir.

Crescent Marault, maire LR d'Auxerre



Le maire n'a cependant pas souhaité s'exprimer sur les raisons qui ont poussé Gilles Peylet à quitter son poste, notamment sur les discordances qu'il y aurait pu avoir entre lui et le directeur de cabinet, Yves Lasmastres. "Je ne commenterai pas. C'est sa décision. Il a eu l'honnêteté de me l'expliquer et de m'avertir. C'est quelque chose d'important dans nos relations. On est resté en très bons termes."

Pour Crescent Marault, cette décision ne "remet pas en cause tout le respect que j'ai pour lui. C'est une discussion entre grands garçons qui s'est très bien passée d'un côté comme de l'autre. C'est la vie." 

Pour avancer les raisons qui auraient pu pousser à cette décision, le maire d'Auxerre explique que "le contexte peut-être ne facilite pas les choses. On est dans un contexte très particulier. On sent bien que tout le monde est un petit peu morose avec cette crise. On est un peu sous pression. Nous sommes des humains, pas des machines.

Pascal Henriat, adjoint aux finances et membre de la majorité a accepté de nous livrer quelques mots sur cette démission. "Je regrette à titre personnel le départ de Gilles Peylet qui était quelqu'un d'exceptionnel, quelqu'un de non politique d'une grande capacité de travail et d'écoute." 

Crescent Marault, le maire LR d'Auxerre, doit convoquer une "municipalité" ce soir, jeudi 26 novembre. Selon Pascal Henriat, il n'est pas question de "réunion de crise", mais simplement une réunion de ses adjoints et des conseillers municipaux délégués. 

Pour connaitre le nom du nouveau premier adjoint, il faudra patienter jusqu'au mois de janvier. "On en décidera courant janvier," annonce Crescent Marault. "Je ne pense pas que ce soit à l'ordre du jour du conseil municipal du 17 décembre. L'objectif, c'est d'en parler tous ensemble et de prendre une décision collective."

La surprise des membres de l'opposition

  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique