Charny : Après les inondations, les dégâts laissés par les eaux polluées

Les traces noires sont laissées par des hydrocarbures comme de l'huile ou du fioul / © Caroline Jouret
Les traces noires sont laissées par des hydrocarbures comme de l'huile ou du fioul / © Caroline Jouret

Dans l'Yonne, plus d'une semaine après les inondations, la commune de Charny déjà sévèrement touchée doit faire face à la dépollution d'une véritable marée noire laissée par des hydrocarbures déposés par la montée des eaux. Les travaux de dépollution sont en cours d'expertise. 

Par F.L.

Au plus fort de la crue, 80 centimètres d'eau

La commune de Charny dans l'Yonne est traversée par l'Ouanne, c'est un affluent du Loing. Lors de l'épisode d'inondations du début du mois de juin, cette rivière est montée jusqu'à près de un mètre d'eau par endroits.
Le problème, hormis les maisons endommagées et les équipements publics, c'est que la montée des eaux a drainé une pollution aux hydrocarbures.

Des traces d'hydrocarbures

L'eau a laissé des traces d'hydrocarbures dans les sols, mais aussi en surface. Des traces d'huile et de fioul sont présents sur une bande de 400 mètres de long sur 200 mètres de large, soit 8 hectares.
Les végétaux dans les jardins des particuliers doivent être arrachés.

Une association contactée pour évaluer les dégâts

Une association bretonne, le Cedre, est spécialisée dans la dépollution d'hydrocarbures.
Les premières estimations atteignent 500 000 euros.

Le reportage de Caroline Jouret et Claude Heudes

Intervenants :
  • Laurent Jouvet, Directeur des services techniques municipaux
  • Ophélie Bourguignon, Riveraine
  • Roland Dargaud, Riverain
  • Alexandre Menetrey, Garagiste


Yonne : Charny après inondations
Une marée noire dans un village de l'Yonne. Conséquence inattendue des inondations, des hydrocarbures échappés des stockages d'huiles de vidange usagées et des cuves de fuel se sont déversées dans la nature, jusque dans les jardins des particuliers. Le périmètre concerné fait 400 mètres de long sur 200 mètres de large. La pollution est un véritable désastre, et la commune de Charny attend de savoir qui va prendre en charge les travaux (de dépollution) estimés entre 500 000 et 700 000 euros par le CEDRE. Une association basée à Brest, spécialisée dans le traitement des pollutions accidentelles des eaux. Caroline Jouret / Claude Heudes


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus