"Elle a marqué le département de l'Yonne" : après le décès de Marie-Louise Fort, vive émotion dans la classe politique

Publié le
Écrit par A.V.

"J'étais stupéfait", "c'est une immense émotion"... Alors que Sens est sous le choc du décès de Marie-Louise Fort, de nombreuses personnalités politiques ont salué, ce samedi 24 septembre, la mémoire de cette figure de la droite dans l'Yonne.

Ils saluent "une femme de caractère", "battante" et "active". Ce samedi 24 septembre, les hommages à Marie-Louise Fort se sont multipliés, après que sa brutale disparition ait causé un grand choc dans l'Yonne comme dans sa famille politique.

Chez Les Républicains, émotion et stupéfaction

Dans un tweet publié dans la matinée, le maire de Chalon-sur-Saône Gilles Platret a annoncé sa "consternation" suite au décès d'une "élue exemplaire". "Une grande dame de l'Yonne !", a-t-il appuyé.

"C'est une immense émotion", affirme Éric Ciotti, député des Alpes-Maritimes, présent à Daix pour la rentrée des Républicains de Côte-d'Or. "Marie-Louise Fort était une amie. C'était une femme de convictions, qui a dirigé avec beaucoup d'autorité et de compétence sa ville de Sens. Elle a marqué son territoire et le département de l'Yonne."

Elle a toujours privilégié le service de sa ville. Elle a bâti, aménagé, elle a donné une orientation forte vers l'avenir pour Sens.

Éric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes

"C'était une élue reconnue, active, qui a fait beaucoup pour sa ville", ajoute François-Xavier Dugourd, vice-président du conseil départemental de Côte-d'Or. "J'étais stupéfait quand j'ai appris la nouvelle, je suis vraiment tombé des nues. Au-delà de la politique, c'était vraiment une femme de cœur que j'appréciais beaucoup."

"On ne veut pas y croire" dit Jean-Baptiste Lemoyne, sénateur de l'Yonne

Ancien ministre et actuel sénateur de l'Yonne, Jean-Baptiste Lemoyne a également été le directeur de campagne de Marie-Louise lors des élections municipales de 2014. "Nous avions des relations d'amitié depuis une quinzaine d'années, une très grande proximité", se rappelle-t-il. "On ne veut pas y croire, c'est une immense peine."

Elle a fait progresser des sujets douloureux, comme celui de l'inceste, pour qu'il y ait une meilleure lutte contre ce type de fléaux. Son caractère et son engagement ont fait qu'elle a obtenu des victoires pour des causes qui lui étaient chères.

Jean-Baptiste Lemoyne, sénateur de l'Yonne

Pour les élus socialistes, une femme "engagée" qui a "marqué de son empreinte" le département

À gauche de l'échiquier politique icaunais, Nicolas Soret, maire socialiste de Joigny, a fait part du "respect" qu'il éprouvait pour Marie-Louise Fort. "Je retiendrai de Marie-Louise l'image d'une femme engagée", a-t-il déclaré. "Nous ne partagions pas les mêmes convictions, pas toujours le même projet, mais nous cherchions à trouver des points d'accord. Je suis très triste, aujourd'hui, de sa disparition." Pour rappel, les deux élus briguaient tous deux un mandat de député lors des législatives de 2012, finalement remportées par celle qui était alors la candidate de l'UMP.

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a quant à elle évoqué une "femme d'engagement" ayant une "profonde connaissance du territoire". "Elle a toujours mis sa détermination au service de l'intérêt général et a profondément marqué de son empreinte la vie politique du département", a-t-elle écrit.

"Une figure emblématique du Sénonais" pour Julien Odoul

Au cours d'une conférence de presse tenue pour la venue de Jordan Bardella à Auxerre, ce samedi, Julien Odoul, député RN de la troisième circonscription de l'Yonne, a mentionné une "adversaire politique" qui était aussi "une figure emblématique du Sénonais".

Marie-Louise Fort a elle-même représenté la troisième circonscription de l'Yonne a l'Assemblée nationale, entre 2007 et 2017. Elle a également été conseillère régionale et maire de Sens, pendant près de 15 ans.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité