• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Sens : les nouveaux horodateurs simplifient la vie des automobilistes comme des agents

Le service "PayByPhone" permet de prolonger la durée de stationnement à distance grâce à son smartphone. / © France 3 Bourgogne
Le service "PayByPhone" permet de prolonger la durée de stationnement à distance grâce à son smartphone. / © France 3 Bourgogne

A Sens, dans l'Yonne, comme dans plusieurs villes de la région, de nouveaux horodateurs ont été installés. Le but : moderniser le paiement du stationnement, mais aussi des contraventions.

Par Charlotte Meunier

Début 2018, de nouveaux horodateurs ont été mis en place à Sens. Les automobilistes doivent désormais renseigner leur plaque d’immatriculation.

« On flashe la plaque d’immatriculation du véhicule avec notre smartphone, explique un agent verbalisateur. L’horodateur transmet les informations en direct. Si le propriétaire n’a pas payé, on le voit directement à l'écran et on peut le verbaliser. »

Sens : les nouveaux horodateurs simplifient la vie des automobilistes comme des agents
Reportage de Sébastien Kerroux, Claude Heudes et Carlos Zappalá avec : - Nicole Langel, adjointe au maire de Sens - Laurence, utilisatrice du service PayByPhone - Reportage de Sébastien Kerroux, Claude Heudes et Carlos Zappalá Avec : - Nicole Langel, adjointe au maire de Sens - Laurence, utilisatrice du service PayByPhone

Ces nouvelles technologies permettent aux agents d’être plus efficaces. Le gain de temps leur permet d’effectuer plus de contrôles.

La ville de Sens assure toutefois que l’objectif n’est pas de gagner plus d’argent. « L’amende est toujours à 17 euros et le nombre d’horodateurs et d’agents est toujours le même » affirme Nicole Langel, adjointe au maire de Sens.

Régler sa place de parking avec son smartphone


Les nouveaux horodateurs permettent également de régler son stationnement grâce à son smartphone. Le service, baptisé "PayByPhone", permet aussi de prolonger la durée de stationnement à distance.

« C’est beaucoup plus pratique, déclare Laurence, utilisatrice régulière du service. Je ne suis pas obligée de calculer le temps que je vais rester ni de retourner à la machine. »

Néanmoins, ces nouveaux horodateurs ne sont pas sans faille. Que les automobilistes se rassurent : en cas de problème technique reconnu, pas de verbalisation !

A lire aussi

Sur le même sujet

Gilets jaunes : dans l'Yonne, forte mobilisation dans la Puisaye

Les + Lus