• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Yonne : la gare de Champs-Sur-Yonne sera t-elle bientôt désertée ?

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Des TER moins nombreux, des horaires de passage inadaptés : depuis un an, la région a décidé de restructuer l'offre TER dans le Morvan. A Champs-sur-Yonne, dans l'Yonne, la pillule a du mal à passer. Elle estime ne pas avoir été consultée ni informée par la région. 

Par Cyrielle Cabot

Champs Saint-Bris, dans l'Yonne, sera t-elle bientôt une gare fantôme ? Depuis un peu plus d'un an, les TER ne s'y arrête plus que trois fois par jours aussi bien dans le sens Paris-Morvan que l'inverse. L'objectif de la région : rejoindre plus rapidement Paris. 

Pour les élus des communes environnantes comme pour les habitants, la pilule a du mal à passer. Se sentant maltraités par les élus de la Région, ils ont décidé de lancer une pétition. 


Un manque de consultation ?

Du côté des élus des communes, on critique aussi un manque de concertation. Selon eux, ils n'ont jamais été invités au comité de suivi en charge des modifications des lignés TER.

"On n'a pas été consulté par la Région. Au début, on a assisté à des réunions et on a eu des garanties mais depuis des réunions se tiennent sans nous. C'est inadmissible. Le comité des lignes doit être constitué de communes et nous n'en faisons plus partie", dénonce Bernard Maimbourg, premier adjoint au maire de Champs-sur-Yonne.

Une accusation dont se défend la Région. "Il n'y avait au début, en septembre 2014, aucun arrêt prévu et l'offre définitive montre la présence de trois arrêts. Il y a bien eu consultation et évolution du dossier", réfute Michel Neugnot vice-président de la Région Bourgogne-Franche-Comté.

Voir le reportage de Sébastien Kerroux, Yoann Etienne et Chantal Gavignet avec :
  • Philippe Gouin, usager du TER
  • Bernard Maimbourg, premier adjoint au maire de Champs-sur-Yonne
  • Michel Neugnot, vice-président de la Région Bourgogne-Franche-Comté
Yonne : la gare de Champs-Sur-Yonne sera t-elle bientôt désertée ?
Des TER moins nombreux, des horaires de passage inadaptés : depuis un an, la région a décidé de restructuer l'offre TER dans le Morvan. A Champs-sur-Yonne, dans l'Yonne, la pillule a du mal à passer. Elle estime ne pas avoir été consultée ni informée par la région.  - Sébastien Kerroux, Yoann Etienne et Chantal Gavignet



A lire aussi

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus