150 élus demandent un référendum pour réunifier la Bretagne

Dans "Le Journal du Dimanche", 150 élus réclament l'organisation d'un référendum pour consulter les électeurs de Loire-Atlantique sur leur souhait ou non d'être rattaché à la Bretagne.

Une pancarte brandie lors du rassemblement à Nantes pour un référendum sur la réunification de la Bretagne - 28/09/2019
Une pancarte brandie lors du rassemblement à Nantes pour un référendum sur la réunification de la Bretagne - 28/09/2019 © France 3 Bretagne - I. Rettig

C'est une tribune signée par des élus de tous bords politiques. Dans "Le Journal du Dimanche", ils sont 150, dont 7 députés et 6 sénateurs, à réclamer l'organisation d'un référendum à Emmanuel Macron. 

"Monsieur le Président de la République, depuis la loi du 2 mars 1982 instituant les Régions en collectivité territoriale dotée d'un conseil élu au suffrage universel, le département de Loire-Atlantique est resté inclus dans une Région Pays de la Loire sans consultation de ses habitants. Or, de façon constante, les citoyens de Loire-Atlantique ont exprimé majoritairement leur volonté de ne pas être séparés administrativement de la Bretagne, à laquelle les attachent tant de liens géographiques, historiques, économiques et humains" peut-on lire au début de la tribune.

Un vieux serpent de mer

La revendication d'une Bretagne à cinq départements ne date pas d'hier, alors que la Loire-Atlantique a été séparée de la Bretagne il y a près de 80 ans. Et depuis plusieurs années, la Région Bretagne affiche clairement son souhait de réunification

Un souhait partagé par les citoyens des deux côtés de la frontière d'après la tribune du JDD "de très nombreux sondages, depuis quarante ans, ont montré que les deux tiers environ des citoyens de Loire-Atlantique sont favorables au retour de leur territoire dans la Région Bretagne. Ce souhait est partagé majoritairement par les citoyens des autres départements bretons".

En 2018, une pétition demandant un référendum pour consulter les électeurs de Loire-Atlantique sur la question avait d'ailleurs recueilli plus de 100 000 signatures.

Dernier symbole en date, le drapeau breton a été hissé devant l'hôtel de ville de Nantes en décembre 2020

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique