Nantes : plusieurs centaines de manifestants pour un référendum sur une Bretagne à cinq départements

Des dizaines de Gwenn ha Du dans les rues de Nantes pour une Bretagne à 5 départements / © France 3 Bretagne - I. Rettig
Des dizaines de Gwenn ha Du dans les rues de Nantes pour une Bretagne à 5 départements / © France 3 Bretagne - I. Rettig

Des centaines de Gwen ha Du ont flotté dans les rues de Nantes ce samedi 28 septembre. Une manifestation à l'appel de la Coordination Démocratique de Bretagne et de l'UDB (Union démocratique bretonne) pour réclamer un référendum sur la réunification de la Bretagne à cinq départements.

Par Thierry Peigné


Gwen ha Du (drapeau breton) à la main, les manifestants se sont retrouvés peu après 15h près du miroir d'eau en face du château à Nantes. Puis ils ont défilé dans les rues de la ville.
Un message clair qui ne varie pas : la Loire-Atlantique en Bretagne / © France 3 Bretagne - I. Rettig
Un message clair qui ne varie pas : la Loire-Atlantique en Bretagne / © France 3 Bretagne - I. Rettig
 

Une "volonté citoyenne" qui fait son chemin

Pour  la Coordination Démocratique de Bretagne et de l'UDB (Union démocratique bretonne), à l'origine de l'appel à manifester, il faut "permettre aux citoyens de décider si oui ou non, ils veulent d'une Bretagne à cinq départements". Le mot d’ordre du rassemblement est "On veut voter !". Ils réclament donc l’organisation d’un référendum sur le rattachement de la Loire-Atlantique à la région Bretagne.
Une pancarte brandie lors du rassemblement à Nantes pour un référendum sur la réunification de la Bretagne / © France 3 Bretagne - I. Rettig
Une pancarte brandie lors du rassemblement à Nantes pour un référendum sur la réunification de la Bretagne / © France 3 Bretagne - I. Rettig

Selon les organisateurs, l'idée d'une telle consultation avance. Pour preuve, selon eux, la pétition lancée par Bretagne Réunie, qui a atteint fin 2018 les 105 000 signatures en Loire-Atlantique après deux ans et demi de campagne auprès des habitants du département. 105 000 signataires qui avaient donné leurs noms, prénoms et date de naissance. Une pétition qui devait servir à déclencher le "droit d’option", un dispositif légal qui permet à un département de demander à sortir d’une région pour en intégrer une autre.
Mais l'idée d'une consultation départementale sur cette question avait été rejetée par le président du conseil départemental de Loire-Atlantique. 

Autre élément montrant que l'idée d'une Bretagne à cinq départements se renforce, selon les pro-Bretagne, les résultats, fin août, du sondage TMO organisé par l'association Dibab et le Breizh Civic Lab. Au sein des quatre départements bretons, 47 % des personnes interrogées se déclaraient très favorables ou plutôt favorables au rattachement de la Loire Atlantique à la Bretagne. En Loire-Atlantique, ce chiffre montait à 53% de personnes interrogées favorables à ce rattachement.
 

Un rassemblement sans Bretagne Réunie

Bretagne réunie n'avait pas appelé à la mobilisation ce samedi, regrettant de n'avoir pas été consulté avant le rassemblement. "Cette manifestation est récupérée par des mouvements de gauche, qui viennent avec d’autres arguments que la réunification, nous n’en voulons pas…" avait indique Paul Loret, co-président de Bretagne réunie à Ouest-France.

Les organisateurs ont appelé a une nouvelle manifestation en mars prochain à Rennes, juste avant les municipales.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus