Cet article date de plus de 9 ans

Vieilles Charrues : Le "J'aime, j'aime pas" de la soirée du jeudi

Début très tranquille à Carhaix. La soirée du jeudi n'a pas fait le plein, pourtant l'affiche était belle.
Un petit 30 000 quand même, la jauge n'était pas pleine, mais tout est relatif à Carhaix. En tout cas, côté concerts, le public s'est couché heureux. Un grand moment avec Rover Keziah Jones ou Portishead, un moins bon avec Zebda par exemple.


Keziah Jones à Carhaix
Keziah Jones à Carhaix © AFP
Keziah Jones : Carole, Karine, Lou et Ninon ont adoré Keziah Jones: " il a la classe ". Elles ont beaucoup aimé son costume, " il était très coloré avec de grandes épaulettes ". Et bon clairement, ce qu'elles ont préféré, c'est voir Keziah Jones torse-nu, oui parce qu'il s'est mis torse-nu. Carole a du mal à s'en remettre : " en plus il y a eu des gros plans (sur l'écran géant) sur sa guitare, on a vu sa technique, c'était très bien. il a joué les bons morceaux au bon moment ". Les Bretons expatriés à Paris eux ont bien aimé Keziah Jones : "on a pu le voir de très près, on était aux premiers rangs. Il faut dire qu'il n'y a pas beaucoup de monde pour l'instant, les gens arrivent encore." 



Timothée Régnier très content de jouer en Bretagne
Timothée Régnier très content de jouer en Bretagne © Juliane Lancou
Rover : La voix de Timothée Régnier, alias Rover en a charmé plus d'un à Carhaix. C'est lui qui a ouvert le bal des Vieilles Charrues. Philippe et son fils Antoine, Josien et Matthieu, ont beaucoup aimé. Ils ont été surpris, ils ne connaissaient pas trop: "Il a la pêche, c'est du bon rock teinté de romantisme, on était à 15 mètres de lui, c'était très bien. En plus il est sympa, il a dit que sa mère était bretonne". Jean-Marc Seigner, notre confrère de France 3 Bretagne a aussi perçu cette émotion réelle : " il était ému de jouer en Bretagne, il l'a dit et on l'a vraiment senti ". Jean-Marc parle aussi d'une performance vocale : " Il s'est vraiment mis en danger sur le plan vocal. Il est resté fidèle à son album, il a du relief ". Catherine, notre consoeur de France 3 Bretagne est resteé sur sa faim : "Je suis venue ce soir pour Rover. Il y avait beaucoup de sons, qui couvraient sa voix. Dommage, lui qui a une voix si exceptionnelle, ce soir elle était brouillée. "

Zebda a fait bouger le public sur ses tubes
Zebda a fait bouger le public sur ses tubes © Juliane lancou
Zebda : Clairement, les festivaliers attendaient les tubes, genre " Tomber la chemise ". Il y en a eu, "Tomber la chemise" a bien raisonné dans Kerampuilh, mais tard. Pour Jean-Marc, les Toulousains n'étaient pas "dedans"" ils ont voulu promouvoir leur album, mais ici devant un public pas forcément acquis, ils auraient dû jouer leurs tubes plus fédérateurs. Dommage, c'est pourtant un vrai groupe de scène " Philippe et son fils Antoine, Josien et Matthieu nous ont bien expliqué que ce n'était pas un endroit pour écouter les Zebda : " il faut écouter les paroles, ici c'est pas possible "... alors on danse. 



Portishead : Début " poussif " pour Jean-Marc : " quand elle est entrée sur scène, elle était pétrifiée ". Elle s'est visiblement rattrapée après avec " une mise en scène digne de Massive Attack et une belle performance sur les morceaux les plus connus ". Jean-François, notre confrère de France 3 Bretagne est tombé sous le charme de Portishead : " un concert un peu déambulatoire, terrestre et cosmique à la fois ". Sabine et Guillaune eux n'ont pas aimé Portishead... pas leur truc.


Philippe et sa bande de jeunes
Philippe et sa bande de jeunes
Carole, Lou, Karine et Ninon, fans de Keziah Jones
Carole, Lou, Karine et Ninon, fans de Keziah Jones
Ils nettoient le site tôt le matin et voient les concerts tard le soir
Ils nettoient le site tôt le matin et voient les concerts tard le soir

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vieilles charrues musique