Doux: 5 sites sur 8 sont repris. LDC reprend l'usine de Sérent (56). Doux celui de Pleucadeuc.

Le tribunal de commerce de Quimper a rendu son jugement. Trois sites sur huit restent sans repreneurs. Les sites bretons ne sont pas épargnés.

Le tribunal de commerce de Quimper a rendu son jugement concernant la reprise du Groupe Doux. 5 sites sur 8 sont repris. 

LDC reprend l'usine de Sérent dans le Morbihan (174 salariés), 60 salariés sont repris.

Glon Sanders, filiale de Sofiprotéol, et Duc, sont les repreneurs du site de Blancafort (Cher) 120 salariés sur 184 sont repris. Même repreneurs pour les sites de Boynes et Amily dans le Loiret (155 et 18 salariés). 80 salariés sont repris à Boynes.
Le site du Pontet (Vaucluse) va fermer. Seuls 3 salariés, sur les 20, seront repris.

le site de La Vraie-Croix (Morbihan), abritant le centre administratif de 113 salariés a cessé son activité.

Le site de Graincourt, dans le Pas-de-Calais (253 salariés), était voué à la fermeture faute d'offre de repreneurs.

Au total, comme le redoutaient les syndicats, ce sont 971 salariés sur les 1700 qui perdent leur emploi. "L'État ne laissera tomber personne", a promis Guillaume Garot, ministre de l'agro-alimentaire, sur BFMTV.

A l'abattoir de Pleucadeuc, qui emploie 395 salariés est repris par Galina, filiale de Doux. Le site est compris dans la proposition de continuité du groupe Doux. 135 salariés soconservés 

 


L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité