Justice: le meurtre de Guidel aux Assises

Publié le Mis à jour le
Écrit par Stéphane Grammont
La marche silencieuse le 10 mars 2010, après le meurtre de Sylvie le Moullec
La marche silencieuse le 10 mars 2010, après le meurtre de Sylvie le Moullec

Ouverture du procès de Jean-Robert Le Moullec: cet homme de 46 ans avait assassiné sa femme devant son domicile en plein centre de Guidel. Un meurtre qui avait soulevé émotion et indignation. 

Il y aura beaucoup de monde jeudi 20 septembre aux Assises du Morbihan à Vannes. Car le meurtre perpétré le 3 mars 2010 à Guidel avait provoqué une forte émotion dans la commune de Guidel.

Ce jour là, deux coups de fusil résonnent en plein centre ville.  Sylvie Le Moullec, 46 ans, vient d'être assassinée devant son domicile rue des Prêtres. Le meurtrier n'est autre que son mari, Jean-Robert Le Moullec. Il sera interpellé quelques heures plus tard près de Pontivy. 

De fortes tensions existaient dans le couple qui était en procédure de divorce. Des problèmes d'ailleurs connus des services sociaux et de la gendarmerie. En effet, deux jours avant le meurtre, Sylvie Le Moullec avait porté plainte contre son mari pour harcèlement, violence verbale et brimades.

Cet assassinat a suscité une vive émotion. Le samedi suivant une marche silencieuse était organisée à la mémoire de Sylvie Le Toullec. Pour soutenir la famille et dénoncer les violences conjugales. 


Jean-Robert Le Moullec est poursuivi pour homicide volontaire avec préméditation et risque la perpétuité. Mais ce procès est aussi et surtout l'occasion pour les enfants et les cinq parties civiles de poser la question qui dérange : le crime n'aurait il pas pu être évité ?

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.