• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Des cas de gale au lycée naval de Brest

© Défense
© Défense

Une dizaine d'élèves du lycée naval de Brest ont la gale. Et iI y a 15 jours, le Lycée accueillait les Universités d’été de la Défense, avec entre autres, le ministre de la Défense et des industriels de l’armement

Par Sylvaine Salliou

Dix élèves ont contracté la gale, dix autres sont aussi considérés comme des cas suspects et une trentaine d'élèves, des cas dits "contacts", ont également été ramenés chez eux, jusqu'à la fin de la semaine. Le proviseur de l'établissement a écrit une lettre à toutes les familles pour leur expliquer la situation.

Pas de fermeture du lycée

Pour l’instant, pas question de fermer le lycée. Les chambres sont désinfectées, le linge lavé à 60 °C et les personnes les plus exposées doivent suivre un traitement préventif. Pour autant, il n'est pour l'instant pas question que l'établissement ferme ses portes provisoirement. Les cours sont maintenus et les chambrées non touchées par la gale restent ouvertes aux internes. 

Maladie très contagieuse

La gale, liée à la présence d’un type d’acarien, souvent dans la literie ou les vêtements, se manifeste par l’éruption de petits boutons et des démangeaisons. La gale est une affection contagieuse de la peau, qui creuse dans l'épiderme des galeries où elle dépose ses œufs, provoquant de vives démangeaisons nocturnes. Ce n'est pas grave, ça se soigne très bien, mais la gale est très contagieuse. Le temps d’incubation est de 15 jours.

Pour l’anecdote, il y a deux semaines, le Lycée naval a accueilli les Universités d’été de la Défense, le ministre de la Défense, des députés et les principaux industriels de l’armement étaient de la partie...

Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus