Les associations environnementales mobilisées contre un maïs résistant

Le NK603 et le roundup sont dans le collimateur de 130 associations et organisations dont Greenpeace, le WWf, le collectif OGM35 et de nombreuses associations environnementales. Ils demandent l'interdiction d'un maïs résistant à ces pesticides.

Etude à l'appui, les 130 organisations sont signataires d'un appel à l'interdiction provisoire du "maïsNK603" et du Roundup. Cette étude toxicologique à long terme, menée par l’équipe du professeur Gilles-Eric Séralini, "conclut à la toxicité d’un maïs OGM tolérant au Roundup (NK603) et du Roundup lui-même, l'herbicide le plus utilisé au monde" selon un communiqué.

Cet appel a été remis au gouvernement et différents ministères concernés et demande "la transparence sur les études d’évaluations des risques sur la santé et l’environnement ayant conduit à l’autorisation (culture ou importation) dans l’Union européenne des OGM et des pesticides".