• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Samantha Davies hors course

Saveol, le monocoque de Samantha Davies / © JEAN-MARIE LIOT / DPPI
Saveol, le monocoque de Samantha Davies / © JEAN-MARIE LIOT / DPPI

La navigatrice britannique a démâté hier soir, à environ 130 milles au nord-ouest de l'île de Madère. Sam Davies, skipper de Savéol, n'est pas blessée mais doit abandonner la course.

Par Antonin Billet

Samantha Davies se trouvait à l'intérieur de son bateau Savéol lors de l'incident. Les conditions de navigation étaient difficiles : une mer croisée avec 35 noeuds de vent et les grains qui vont avec... La navigatrice s'apprêtait à prendre un 3ème ris alors qu'elle était tribord amure, au largue. Elle a alors entendu puis senti son mât tomber à babord.

Samantha Davis a du attendre plusieurs heures avant de pouvoir libérer son voilier du mât brisé. Les conditions de mer se sont depuis calmées, le vent tombant à 20 noeuds. Après une vérification de l'état de son voilier, la navigatrice se dirigera au moteur vers l'île de Madère. 

Samantha Davies avait terminé 4ème de la précédente édition du Vendée Globe.

Abandon de Louis Burton

Mercredi dernier, Louis Burton était heurté par un chalutier et faisait demi-tour vers les Sables d'Olonne. Le skipper avait manifesté son désir de repartir en course mais il s'est résolu à l'abandon : le règlement l'obligeait à refranchir la ligne de départ avant mardi, 13h02. Pour y parvenir, le skipper devait rester "tribord hamure" pour ne pas forcer sur son hauban babord, endommagé par la collision. Une mission impossible vue l'orientation des vents dans le golfe de Gascogne. 

Sur le même sujet

Anthenea, la maison flottante de luxe

Les + Lus