La position des élus bretons sur le mariage homosexuel

A Paris, le 13 janvier (Marc Le Fur à gauche) / © AFP
A Paris, le 13 janvier (Marc Le Fur à gauche) / © AFP

Le débat sur le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe débute aujourd'hui à l'Assemblée nationale. Qu'en pensent les élus bretons?

Par Sylvaine Salliou

En Bretagne, à gauche, pas une voix ne manquera pour faire passer le texte à l'Assemblée nationale. La loi autorisera le mariage des personnes de même sexe et leur ouvrira le droit à l'adoption. Ces deux aspects de la loi font l'unanimité à gauche. Cependant sur la procréation médicale assistée, certains parlementaires sont plus circonspects, comme Gilbert Le Bris, député PS du Finistère, qui aurait voté contre le texte s'il avait été étendu à la PMA. Cette question sera débattue plus tard. De leurs côtés, Annie Le Houérou, députée des Côtes-d'Armor et Marie-Anne Chapdelaine, députée d'Ille-et-Vilaine, ont déposé un amendement pour inscrire dans le texte sur le mariage l'engagement que la future loi sur la famille fixera bien les conditions du recours à la PMA pour les couples de femmes.

A droite, l'opposition est forte. Marc Le Fur, député des Côtes d'Armor était en première ligne lors de la manifestation des opposants à Paris. Près de 600 élus ont signé la pétition, contre le projet de loi, lancée par le collectif "Les maires pour l'enfance". 127 dans les c'ôtes d'Armor, 119 dans le Finistère, 139 dans le Morbihan et 185 en Ille-et-Vilaine.

Sur le même sujet

Les + Lus