2013 : la ligne B du métro de Rennes en bonne voie

2013, dernière année avant le démarrage des travaux lourds de construction de la ligne b du métro. Une année consacrée à la finalisation des études d’architecture, à la consultation des entreprises et aux travaux préalables de déplacement des réseaux souterrains ou d’archéologie. 

Par Krystell Veillard

Dernière année avant le démarrage des travaux lourds de construction de la ligne b de métro, 2013 sera consacrée à la finalisation des études d’architecture, à la consultation des entreprises et aux travaux préalables de déplacement des réseaux souterrains ou d’archéologie. En parallèle, les procédures réglementaires se poursuivent, notamment à travers les dossiers liés au foncier ou à la « loi sur l’eau ».

Stations : permis de construire en vue
Les études de projet se terminent et les premiers permis de construire vont être déposés dès la fin mars. Le garage-atelier fera également l’objet d’un dépôt de permis fin 2013.
Les parc-relais Saint-Jacques-Gaîté et Cesson-ViaSilva suivent un calendrier différent : les concours d’architecture seront lancés fin 2013.

Consultation des entreprises : résultats avant la fin de l’année
La plupart des entreprises de gros œuvre chargées de construire la ligne b de métro seront connues d’ici la fin de l’année. Les consultations sont en cours.  Le lot le plus important, qui porte sur le génie civil du tunnel et les stations souterraines profondes, doit être attribué à l’automne. Au total, plus d’une cinquantaine de lots ont été constitués, dont une vingtaine, tous ouvrages confondus, seront lancés en consultation au cours de l’année 2013.
Pour mémoire, l’impact économique généré par la construction du métro devrait représenter 1000 à 1200 emplois directs entre 2014 et 2019.

Travaux préparatoires : abattage d’arbres, réseaux, archéologie et démolitions
- Tous les sites des stations, la tranchée couverte et le viaduc feront l’objet, au cours de l’année, de travaux réalisés, sous le pilotage des différents concessionnaires, visant à déplacer les réseaux souterrains (eau potable, télécoms, électricité, gaz…) avant le terrassement des ouvrages en 2014.
Les premières interventions ont déjà débuté boulevard Voltaire/rue de Redon (septembre 2012),  place Saint-Germain, place Sainte-Anne, rue Mirabeau (janvier 2013). Dès février, la place de la gare, le boulevard Mermoz ou l’avenue Belle Fontaine seront concernés à leur tour.

- Une première série d’abattage d’arbres (environ 250) va avoir lieu dans le cadre de ces travaux préparatoires.  Au total, les chantiers du métro  entraîneront  sur les communes de Saint-Jacques-de-la-Lande, Rennes et Cesson-Sévigné, la suppression de près de 1260 arbres de toutes espèces et tailles, sachant qu’à l’issue des travaux, il sera replanté plus d’arbres qu’il n’en aura été abattu. Par exemple, le long du viaduc entre la station Beaulieu-Université et le boulevard des Alliés, le solde des replantations sera positif de plus de 100 arbres (à ce stade du projet, 540 sujets supprimés, au moins 640 replantés).

La plupart des abattages prévus en 2013 seront effectués en février, même si  certains chantiers sont programmés plusieurs mois plus tard (boulevard de Vitré, avenue des Buttes de Coësmes…). Il s’agit en effet de respecter les périodes de nidification des oiseaux.

- Les premières fouilles archéologiques sont prévues à partir d’octobre place Sainte-Anne, et la démolition de l’îlot 2-4 place Saint-Germain (« le Chat qui pêche ») au cours de l’été 2013.
Certaines de ces interventions vont entraîner des modifications ponctuelles des conditions de circulation, qui sont annoncées au fur et à mesure des différentes étapes des travaux.

Démarches réglementaires : de nouvelles procédures
Foncier : suite à la déclaration d’utilité publique prononcée en août 2012, quelques expropriations seront réalisées sur des terrains pour lesquels les acquisitions amiables n’ont pas été possibles. Ces acquisitions vont se poursuivre tout au long de l’année, notamment en ce qui concerne le sous-sol (« tréfonds ») traversé par le tunnel.
Des conventions vont également être passées avec les institutions ou particuliers dont les terrains seront provisoirement occupés par les entreprises de chantier.
Environnement : dans le cadre de la loi sur l’eau , une enquête publique visant à présenter les impacts sur l’eau du chantier et du projet aura lieu au cours de l’année.
Sécurité : le dossier préliminaire de sécurité de la ligne b va être déposé en février pour instruction par les services de l’Etat.

Matériel roulant : poursuite des études
La mise au point du CityVal se poursuit en 2013, notamment en ce qui concerne les fonctionnalités de pilotage du système ou l’aménagement intérieur des rames.
La définition des besoins de l’atelier pour la maintenance des véhicules est également au programme de 2013.

Coordination des travaux pour minimiser leur impact sur le quotidien des habitants
Rennes Métropole, la Ville de Rennes et la Semtcar, travaillent activement à la coordination de ces grands chantiers pour minimiser leur impact, au quotidien, pour les habitants avec les objectifs suivants :
-          maintenir les cheminements piétons ;
-          limiter les manœuvres et la circulation des camions de chantier à proximité des emprises des chantiers ;
-          maintien de la circulation et des accès riverains ;
-          maintien des accès pour les véhicules de secours et de défense incendie ;
-          gestion des accès des véhicules de livraison et de collecte des déchets ;
-          préservation de l’activité des commerces.

Sur le même sujet

Les + Lus