Cet article date de plus de 8 ans

Les réactions au plan d'aide à la filière apicole sont mitigées

Les apiculteurs perdent en moyenne un tiers de leurs abeilles butineuses chaque année désorientées par les substances chimiques utilisées en agriculture. L'efficacité du plan d'aide à la filière n'est pas garantie, selon le syndicat des apiculteurs de Bretagne.
© France3iroise
Les apiculteurs perdent en moyenne un tiers de leurs abeilles butineuses chaque année, désorientées par les substances chimiques utilisées en agriculture.

Les apiculteurs dénombrent traditionnellement des pertes à la première visite de printemps, mais désormais toute l’année ils trouvent des ruches qui se dépeuplent, ne produisent plus ou qui n’ont plus de reines.
Pour toutes ces raisons José Nadan le président du syndicat des apiculteurs professionnels de Bretagne pense que le plan d’aide à la filière apicole  proposé par le ministre de l’agriculture ne peut être efficace que s’il s’accompagne de l’interdiction des semences enrobées de pesticide dont l’autorité européenne de sécurité des aliments reconnaît désormais la dangerosité.


Reportage de Muriel Le Morvan et Yannick Sohier


Apiculture en danger

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
apiculture environnement