• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

A Saint-Nicolas de Redon, une entreprise recycle les voitures

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Si la construction automobile perd des emplois, paradoxalement la déconstruction pourrait en créer. D'ici 2015, la législation européenne obligera à recycler 95% de la masse de chaque voiture. Une norme que devance une casse automobile nouvelle génération qui vient d'ouvrir à St Nicolas-de-Redon. 

Par Krystell Veillard

Dans cette entreprise, qui emploie déjà 28 salariés, à Saint-Nicolas de Redon, aux confins de la Loire-Atlantique, de l'Ille et Vilaine et du Morbihan, on récupère les voitures en fin de vie. Tout n'est pourtant pas fini pour ces véhicules, tout ce qui peut l'être, sera récupéré. Le potentiel de chaque véhicule est évalué, en fonction de sa marque, de son âge, de son état et de dizaines de paramètres. Une liste de tout ce qui peut être prélevé est alors établie.
La voiture est alors dirigée vers la chaîne de déconstruction. On enlève, une portière, un bloc phare, un moteur... tous les liquides sont récupérés, ainsi que tout ce qui pourra être vendu !

En 2015, l'Europe obligera les Etats membres à recycler 95% de chaque véhicule. Dans cette entreprise, avec l'aide de broyeurs, de recycleurs, l'objectif sera atteint !
Les pièces répertoriées sont commercialisées en boutique pour les particuliers ou sur internet pour les garagistes. L'acier, le plastique, sont eux, négociés avec des recycleurs

Le reportage à Saint-Nicolas-de-Redon de Séverine Breton et Fabien Delaury


St Nicolas de Redon déconstruction auto

 

Sur le même sujet

Griedge Mbock et les bleuettes en 2012

Les + Lus