Le Stade rennais va porter plainte contre ses supporters ultras

La direction du Stade Rennais reste intangible suite aux violences qui ont émaillé le derby contre Nantes dimanche dernier. Elle va porter plainte de façon nominative, contre les supporters qui ont envahi la pelouse avant le match.

Une trentaine d'ultras a envaih la pelouse du Stade rennais près d'une heure avant le début du derby
Une trentaine d'ultras a envaih la pelouse du Stade rennais près d'une heure avant le début du derby © AFP/ Damien Meyer
Via un communiqué, la direction du Stade Rennais a indiqué sur son site qu’elle allait porter plainte contre les supporters, fauteurs de troubles, lors de la rencontre contre Nantes dimanche. 
45 minutes avant le coup d’envoi du derby Rennes-Nantes (1-3), une trentaine de supporters rennais, membres du RCK, le Roazhon Celtic Kop, ont envahi la pelouse avec l'idée d'affronter leurs homologues Nantais situés dans le virage leur faisant face. Les forces de l’ordre les ont arrêter. Ce qui aurait mis le feu aux poudres, c'est le vol la veille, d'un tifo rennais dans le stade de la Route-de-Lorient. "Pour information, ce tifo, c’était deux mois de travail et pas loin de 7 000 euros de coût, pour une erreur de la sécurité rennaise. La prochaine fois, on fera nous-mêmes les vigiles bénévolement, si on ne peut pas faire confiance à son club", a écrit sur Twitter Nielsen Legault, ancien président du RCK. Ensuite, pendant et après le match, la rivalité entre supporters des deux camps a donné ensuite lieu à plusieurs dérapages. Même le président Frédéric de Saint-Sernin aurait tenté de calmer les esprits, selon Sports.fr


Identification des fauteurs de trouble en cours

Le club breton a fait savoir que l’identification des auteurs était en cours. Dans un communiqué, il a tenu à réaffirmer sa "position ferme et intangible de lutte contre toutes formes de débordements. Malgré les agressions perpétrées dans la nuit de samedi et les provocations de groupes "ultras" nantais avant la rencontre, la réaction d’une minorité de supporters a gravement entaché l’image du club. Ces comportements irresponsables sont fermement condamnés par le Stade Rennais F.C. L’identification des fauteurs de troubles est en cours et des plaintes nominatives seront déposées dans les prochains jours."


Effet boomerang de la communication du Stade rennais?

C'est la question posée par le site Sports.fr, suite à la campagne d'affichage de la direction du Stade rennais, quelques jours avant le derby. "L’idée du canard se lamentant des "cinq ans d’abstinence" imposés par la relégation du FC Nantes avait pu séduire, avant que la réponse des supporters nantais ne vienne pimenter les débats : "42 ans sans titre, c’est long", en référence au palmarès vierge du Stade Rennais depuis 1971. Une provocation qui aurait pu rester sans conséquence, mais si le derby fut de bonne facture sur le terrain du Stade de la Route de Lorient, où de séduisants Canaris ont dominé l’équipe de Philippe Montanier (1-3), l’attitude des supporters laisse autrement plus à désirer.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade rennais fc ligue 1
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter