Bugaled Breizh : les juges nantais décident de ne pas poursuivre l'enquête

Le coup est sévère pour les familles des victimes du Bugaled Breizh, chalutier qui a sombré en Manche avec ses cinq hommes d’équipage le 15 janvier 2004. Leurs avocats avaient apporté de nouveaux éléments ce mois d'octobre pour ne pas clore le dossier. Demande refusée par les juges nantais.

Par Krystell Veillard

"Attendu que de multiples investigations ont été diligentées durant plus de neuf années d’instruction, qu’en l’absence d’éléments véritablement nouveaux et suffisamment caractérisés, il n’y a plus lieu, désormais, de poursuivre l’enquête". Les juges d’instruction nantais, Robert Tchalian et Jacky Coulon, expriment ainsi clairement leur volonté d'arrêter l'enquête. C'est un courrier qu'ils ont adressé aux familles des victimes, alors qu'au début de ce mois d'octobre les avocats des parties civiles, Maîtres Bergot, Kermarrec, et Tricaud, avaient déposé de nouveaux éléments pour une enquête complémentaire. 
Les avocats ont décidé de faire appel de cette décision des juges de ne pas poursuivre l'enquête.


La chronologie de l'affaire du naufrage du Bugaled Breizh









A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus