Quistinic : le château de La Villeneuve-Jacquelot ravagé par les flammes

Le manoir au lendemain de l'incendie / © Stéphane Izad
Le manoir au lendemain de l'incendie / © Stéphane Izad

Un important incendie s'est déclaré hier après-midi au château de La Villeneuve-Jacquelot situé sur la commune de Quistinic. Vers 15 heures, c'est une voisine qui promenant son chien a entendu le bruit a alerté la première les secours. Le feu a détruit la toiture et deux tours de l'édifice.

Par Eric Nedjar

A Quistinic, c’est un véritable joyau qui a été ravagé par le feu ce dimanche. Classé partiellement aux Monuments historiques, le manoir de La Villeneuve Jacquelot a été le lieu de tournage de films comme "Les Chouans"  de Philippe de Broca ou "Marion du Faouët". Après avoir reçu quatre appels à 15h21 les pompiers sont rapidement intervenus pour y découvrir d’importantes flammes sortant de la toiture. Les 64 pompiers mobilisés des centes de secours de Bubry, Lorient, Hennebont, Pluméliau, Baud Languidic et Auray, mais aussi les gendarmes venus sécuriser le terrain et des agents d'ERDF  n’y suffiront pas. Maîtrisé vers 19 heures l'incendie n'aura rien épargné de l'édifice.

L'origine de l'incendie inconnue

Selon les secours, c'est au niveau du toit que l'incendie s'est déclaré, dans l'aile gauche du manoir. Pour une raison que la gendarmerie chargée de l'enquête devra déterminer. Propriété depuis 2001 de Florence Boinet qui hier soir s'était rendue sur place, celle-ci déclare ne pas comprendre : "l'électricité était coupée, il n'y a pas eu d'orage, le temps était clément".

Un lieu chargé d'histoire qui part en fumée

La construction de ce manoir date du XIIIème siècle sur une motte féodale. Remanié au XVIème siècle par le seigneur de la Villeneuve, il a été le témoin de nombreux événements historiques comme la guerre de succession des Ducs de Bretagne, la conspiration du Marquis de Pont-Callec, ou la révolution qui l'aura épargné. Des travaux de restaurations avaient été réalisés ces dernières années et le château faisaient l'objet de visites et des manifestations y étaient organisées durant l'été pour le faire connaître. Un bel élan initié par l'association Renaissance Jacquelot aujourd'hui stoppé net !

Sur le même sujet

Anaëlle Cardin, directrice de l'école Madeleine à Guingamp

Les + Lus