• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

L'Autolib' de Bolloré à la conquête du monde

© AFP
© AFP

La voiture électrique en auto-partage conçue par Vincent Bolloré s'exporte. Après Indianapolis, aux Etats-Unis, Londres vient de confier la réalisation de ses bornes de recharges électriques au groupe breton. Pour produire plus de véhicules, Bolloré annonce un partenariat avec Renault.

Par Antonin Billet

Le pari fou de Vincent Bolloré commence à payer. Quand l'industriel breton a misé sur la voiture électrique, tout le monde semblait dubitatif. Mais désormais, les contrats s'accumulent pour sa gamme de voitures Blucar.

Le réseau Autolib', ou la voiture électrique en partage, compte 40 000 abonnés à Paris. Lyon et Bordeaux ont également acheté le concept. Et c'est désormais vers l'international que se tourne le groupe Bolloré : Indianapolis, aux Etats-Unis, et une ville asiatique dont le choix n'a pas été arrêté. Car c'est une des particularités de cette aventure industrielle, le concept plaît à beaucoup de villes donc Bolloré s'offre le luxe de choisir ses clients.

Le groupe Bolloré vient également de signer un contrat pour la mise en place de 1 400 bornes de recharges électriques dans la ville de Londres. 

Un accord va être signé avec le groupe Renault avant la fin de l'année pour permettre à Bolloré de produire plus de voitures, signe que le marché créé par le groupe breton est en croissance. 

Sur le même sujet

Saint-Brieuc: au centre, la bataille des élections municipales est lancée

Les + Lus