Le futur ferry à gaz de la Brittany serait construit à Saint-Nazaire

© Damien Meyer/AFP
© Damien Meyer/AFP

C'est une information de nos confrères d'Ouest-France, à qui Jean-Marc Roué, le président de la BAI, aurait confié cet espoir de signer très prochainement avec les chantiers STX de Saint-Nazaire, une commande pour le plus gros ferry du monde à propulsion à gaz naturel liquéfié (GNL).

Par Krystell Veillard

Jean-Marc Roué, président du directoire de la Brittany ferries, basée à Roscoff dans le Finistère, rappelle que l'entreprise cherchait "une alternative à la propulsion au fioul lourd qui deviendra obsolète le 1er janvier 2015". Les chantiers STX ont proposé alors un travail commun, par le biais d'un contrat de coopération, passé en mars 2011, pour l'étude et le développement d'un ferry doté d'une propulsion à gaz. Les chantiers de Saint-Nazaire avait compétence pour le gaz, ils conçoivent et fabriquent des méthaniers, alors que la BAI est elle compétente en matière de ferries.
La signature d'une commande devrait selon Jean-Marc Roué intervenir prochainement.

Le plus gros ferry du monde propulsé par le gaz

Il s'agirait du plus gros ferry du monde propulsé par le gaz, GNL, d'une longueur de 210 mètres de long, pour 34 mètres de large et naviguerait à une vitesse de croisière de 25 noeuds. Il pourrait accueillir 2450 passagers, 650 voitures et 60 camions. Ce nouveau bateau remplacerait ainsi le Bretagne, le ferry le plus ancien de la flotte.
La difficulté résidait dans le stockage du gaz, quatre fois plus volumineux que le fioul. Ce qui implique encore une station de stockage sur le port de Roscoff.
Le président de la BAI ajoute que "Pour la Brittany ferries, cette transition écologique dans le renouvellement de la flotte, est très importante en étant respectueuse de l'environnement."

Une conversion pour trois autres navires

Si la Brittany Ferries projette de faire construire ce nouveau navire à l’horizon 2017 pour remplacer le Bretagne, elle convertirait aussi trois de ses unités les plus récentes, l’Armorique (2008), le Mont Saint-Michel (2003) et le Pont Aven (2004). Les deux premiers seraient dotés d’une propulsion au GNL dès janvier 2015, alors que le troisième serait équipé en 2016.

Sur le même sujet

Bleuñvenn Konan war plato Bali Breizh

Les + Lus