Du shit à l'héroïne : la descente aux enfers de Camel touche les ados

Ancien toxicomane, Camel Guelloul a créé l'association Apica (Association de prévention et d’information sur les conduites addictives) pour sensibiliser les adolescents aux dangers de la drogue. Son témoignage, cru et sincère, touche les jeunes. 

Par Antonin Billet

Camel Guelloul est un ancien toxicomane. Il a créé l'association Apica (Association de prévention et d’information sur les conduites addictives) pour sensibiliser le jeune public aux dangers de la drogue. Il témoigne régulièrement dans les établissements scolaires pour raconter sa descente aux enfers : les premiers joints fumés à l'adolescence puis le passage à l'héroïne, les amis qui meurent d'overdose, les petits trafics pour payer la drogue et, enfin, la prison.

A l'heure où l'on parle de dépénalisation du cannabis, lui s'y oppose fermement. C'est le shit qui l'a amené progressivement vers les drogues plus dures et qui lui a ruiné sa santé.

Son discours est cru, direct. Sa franchise touche les adolescents comme on le voit dans ce reportage, dans un établissement scolaire à Concarneau (29) :
Du shit à l'héroïne : la descente aux enfers de Camel touche les ados









Sur le même sujet

Anaëlle Cardin, directrice de l'école Madeleine à Guingamp

Les + Lus