Trafic de stupéfiants : une vingtaine d'interpellations à Rennes

Ce mardi matin, à l'aube, les services de police de Rennes ont procédé à une vingtaine d'interpellations sur la ville. Ce coup de filet intervient dans le cadre d'une enquête sur un vaste trafic de stupéfiants.

Épicerie du quartier Bréquigny de Rennes où a eu lieu une perquisition le 22 avril 2014
Épicerie du quartier Bréquigny de Rennes où a eu lieu une perquisition le 22 avril 2014 © L. Bonis
La vague d'interpellations a eu lieu tôt ce matin sur l'agglomération rennaise. Agissant sur commision rogatoire d'un juge d'instruction, d'importantes forces de police ont été déployées pour procéder à l'arrestation d'une vingtaine de personnes suspectées de se livrer à un trafic de stupéfiants

Ce coup de filet est le résultat d'un an d'enquête de différentes composantes de police : le service des stupéfiants de la Sûreté départementale, la police judiciaire et le Groupement d'Intervention Régional (GIR).

Le réseau de trafiquants alimentait Rennes et sa région. Une perquisition, en rapport avec le blanchiment des sommes d'argent issues du trafic de drogue, a eu lieu dans une alimentation du centre commercial Sarah Bernhardt dans le quartier Bréquigny au sud de la ville.

De la drogue ainsi que des sommes d'argents ont été saisies.

Les interpellés ont été placés en garde à vue. Le parquet de Rennes devrait s'exprimer sur cette enquête à l'issue de ces gardes à vue, qui peuvent durer jusqu'à 96 heures dans les affaires de stupéfiants.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police drogue
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter