Languidic-Istanbul : 4000 kilomètres à vélo pour aider la recherche médicale

Ce lundi, à 9h30, Jo et Huguette Le Bouter ont quitté Languidic pour rejoindre à vélo Istanbul. Un périple de 4 000 km pour soutenir l'association Syndrome de Wolfram qui finance des programmes de recherche pour lutter contre cette maladie neurodégénérative.

Par Eric Nedjar

Jo et Hugette Le Bouter étaient bien entourés  quand ils ont enfourché leurs vélos pour se lancer sur les routes qui les mèneront depuis Languidic jusqu'à Istanbul, en Turquie. Un périple de 4000 km pour soutenir l'association du Syndrome de Wolfram. Créée dans le Morbihan, il y a cinq ans, celle-ci finance des programmes de recherche pour lutter contre cette maladie neurodégénérative rare qui affecte les enfants à partir de l'âge de 5 ans.

Pour les aider, le couple a donc prévu de vendre chaque kilomètre parcouru, via leur blog, au prix de 2 euros le kilomètre. Au printemps dernier, Jo le Bouter avait déjà sillonné à vélo pour la même cause une bonne partie des Etats-Unis, soit 5 500 km depuis  New-York jusque San-Francisco, qui tous avaient été vendus rapportant ainsi 11 000 euros à l'association.

Pour ce nouveau défit, Jo et Huguette vont devoir traverser la France, la Suisse, l'Allemagne, l'Autriche, la Slovaquie, la Hongrie, la Croatie, la Serbie, la Roumanie, la Bulgarie, la Turquie, soit 11 pays avant de rejoindre Istanbul, la porte de l'Asie. Un voyage en 55 étapes, d'une distance moyenne de 73 kilomètres, que chacun pourra suivre sur leur blog.

Sur le même sujet

Les + Lus