Pollens de graminés. Attention allergies en prévision

Quand l'allergie vous monte au nez !!! / © cc - welivefast
Quand l'allergie vous monte au nez !!! / © cc - welivefast

Avec les beaux jours qui arrivent, la pollinisation bat son plein et les risques d'allergies s'accentuent. Après la période des pollens des arbres qui vient de prendre fin, voici celle des pollens de graminées qui a débuté il y a deux semaines et qui va s'accentuer avec la chaleur à venir.

Par Thierry Peigné

La Bretagne comme le nord-ouest de l'Europe est une région où la prévalence des allergies aux pollens est très élevée. Elle se situe à la 5e ou 6e place des régions françaises les plus touchées, nous rappelle Sophie Frain, analyste au sein de l'association Captair Bretagne.

Après la saison des pollens d'arbres qui touche à sa fin, nous sommes depuis deux semaines dans la période des pollens de graminées qui pullulent et qui risquent, avec l'arrivée des premières chaleurs, de venir chatouiller ardemment vos narines, ce classique rhume des foins.
Les pollens de graminées sont en constante augmentation ces dernières semaines / © Captair Bretagne
Les pollens de graminées sont en constante augmentation ces dernières semaines / © Captair Bretagne

Les graminées poussent un peu partout, dans les prairies, les fossés, en forêt, sur les bords des routes, dans les gazons, à la campagne bien sûr mais également dans les villes, d'où une omniprésence qui favorise les allergies. L’allergie aux pollens affecterait actuellement 20 % de la population occidentale. Le nombre d’allergiques polliniques a triplé en 30 ans.

Du nez qui pique au choc anaphylactique

Cette allergie aux pollens de graminées entraîne une série de symptômes bien connus : des éternuements souvent « en salves », le nez bouché ou l'écoulement nasal ou encore une démangeaison du nez. Apparaît parfois une conjonctivite, c'est-à-dire une inflammation des yeux, voire des maux de tête. Si l'allergie est importante, il est possible qu'elle entraîne des manifestations graves comme de l'asthme ou même un choc anaphylactique (problèmes circulatoires secondaires à une réaction allergique majeure).

Conseils pour prévenir les allergies

Même si les pollens, invisibles (taille : de 5 à 40 microns), sont partout en suspension dans l'air, il est préférable, si on y est sensible et encore plus si on y est allergique, d'appliquer quelques mesures de prévention comme :
- aérer les maisons ou locaux le matin avant 10h ou après 18h
- se rincer les cheveux quand on rentre chez soi
- éviter de faire ses draps en extérieur
- ou encore de fermer les fenêtres lorsque l'on tond la pelouse




Sur le même sujet

Les + Lus