• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Européennes : et les partis bretons dans tout ça ?

Christian Troadec, maire de Carhaix / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Christian Troadec, maire de Carhaix / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

À elles deux, les listes menées par Christian Troadec, maire de Carhaix, porte-parole des Bonnets Rouges et Christian Guionvarc'h conseiller régional UDB, ont remporté près de 9% des suffrages. Une percée qui profite surtout à Christian Troadec qui réfléchit déjà aux prochaines élections.

Par Eric Nedjar

Maire divers gauche de Carhaix, pro européen et chef de file des Bonnets Rouges, Christian Troadec espérait faire un bon score au moins dans son département, le Finistère. Avec 11,54 % des suffrages, et jusque 44% chez lui, c'est gagné.

Et partout en Bretagne, la liste qu'il a menée "Nous te ferons Europe" soutenue par le Parti Breton, le Mouvement Bretagne et Breizh Europa a progressé de façon significative. Obtenant 7,20 % des suffrages contre 4,5 % aux dernières régionales de 2010. Des scores qui ont doublé dans le Finistère, dans les Côtes d'Armor (8,18 %) et le Morbihan (6,65 %), et qui progresse aussi en Ille-et-Vilaine malgré un petit 3 %.

Ce qui fait dire à Christian Troadec : "Même si il nous reste encore des terres de « mission », nous irons une nouvelle fois, dans les semaines qui viennent, à la rencontre des Bretonnes et des Bretons pour leur dire que nous avons à leur proposer une alternative crédible et réaliste pour la Bretagne".

Et de conclure par un "En route vers les régionales..."

Les Bonnets Rouges en tête, l'UDB à la traine...

Pour l'autre parti Breton par contre, l'UDB, les résultats sont nettement moins bons.

Sur les quatre départements Bretons, la liste menée par Christian Guyonvarc'h, conseiller régional tourne autour des 2 % des suffrages. Mais plutôt que ce faible score, Christian Guyonvarc'h préfère mettre en avant le fait qu' "en Bretagne, alors qu'un scrutin de nature européenne ne s'y prêtait guère, plus de 9% des suffrages se sont portés sur des listes qui faisaient de l'obtention d'un vrai pouvoir de décision en région une priorité majeure."

Et de renchérir :
"le gouvernement doit entendre ce message, maintenant, en inscrivant l'Assemblée de Bretagne et la réunification administrative de la Bretagne dans la nouvelle réforme territoriale".

Sujet de Muriel Le Morvan et Chistophe Molina
Européennes : les partis bretons
Interview :
    - Christian Troadec
    - Christian Guyonvarc'h








Sur le même sujet

A Rennes, les Gilets jaunes place du Collombier

Les + Lus