Christophe aux Vieilles Charrues : concert intimiste sur scène géante

Christophe, s'est produit ce dimanche sur la scène Glennmor, la plus grande de France, pour un concert tout en douceur, intime à souhait et parsemé de tubes repris en coeur par des fans amoureuses.

© TP
Son concert a été à l'image du nom de son dernier album " Intime ". Une heure et quart de chansons où l'auteur-compositeur à la chevelure d'or a distillé derrière ses lunettes noires ses compositions au synthé, à la guitare et au piano. Il a pris son temps, poussant sa voix, toujours plus fragile, comme prête à se briser.

Au milieux de morceaux lancés sur des airs planant de synthé, où la voix subtile de l'artiste s'est parfois faite discrète, Christophe a interprété plusieurs de ses grands classiques, parfois de manière arrangée : "Aline", "Succès fou", "Les mots bleus", ...

En concert géant

L'oiseau de nuit s'est dit en début de concert  "très étonné d'être là pour la première fois". Il est vrai que Christophe est habitué à un public beaucoup plus restreint et que de le voir un dimanche devant autant de personnes en a surpris plus d'un.

Les fans au rendez-vous

Ce dimanche après-midi, les hommes se faisaient rares dans les premiers rangs du public. Des femmes, jeunes ou moins jeunes attendaient de reprendre en coeur les tubes qui ont bercé leur jeunesse. Leur amour pour Christophe, certains fans ne se sont pas privés de l'écrire ou de le scander entre les chansons.

Christophe, juste avant son entrée sur la scène Glenmor
Christophe, juste avant son entrée sur la scène Glenmor © EC
© TP
© TP
Sur la scène Glenmor
Sur la scène Glenmor © EC
© EC
© TP
© TP

L'artiste de 68 ans est toujours à la recherche de nouvelles sonorités pour mêler sa voix à ses synthétiseurs. Il a un album en préparation pour 2015. Christophe est hors du temps et c'est aussi bien comme ça.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vieilles charrues festival musique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter