Une nouvelle vie pour les canaux bretons

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Depuis une dizaine d'années, la gestion des canaux est passée des départements aux régions. Ecluses, voies navigables, maisons éclusières... un patrimoine coûteux à entretenir. Le conseil régional fait donc appel à des projets privés de mise en valeur touristique, patrimoniale et culturelle.

Par Krystell Veillard

Le Conseil Régional de Bretagne est désormais en charge des canaux d'Ille-et-Rance, de celui de Nantes à Brest ou encore du Blavet. Ce qui représente au total, 430 kilomètres de voies navigables, 156 maisons éclusières, 172 éclusiers. Pour faire face à l'entretien de ce patrimoine, la Région a décidé de faire appel à des projets privés de mise en valeur touristique, culturel ou patrimonial.

La renaissance des maisons éclusières


Ainsi, ont vu le jour, une crêperie à Guipel, en Ille-et-Vilaine une association de pêcheurs, ou des organismes de découverte de la nature.
A Calorguen, dans les Côtes d'Armor, une sculptrice, s'est installée dans la maison éclusière, transformée en maison d'artistes, où elle travaille et expose ses oeuvres. A Hédé en Ille-et-Vilaine, les créateurs du festival Jazz aux écluses, ont imaginé un projet d'hébergement touristique innovant, sur des bateaux, équipés de cabanes en bois.

De nouveaux appels à projets


L'appel à projets a en effet été très entendu : le Conseil régional a reçu près de 90 propositions, très diverses, pour 23 maisons. Il lancera bientôt un second appel à projets, pour une vingtaine de ses maisons éclusières.


Le reportage à Calorguen (22) et à Hédé (35) de Thierry Bréhier, Lionel Bonis et Didier Lefebvre

renaissance maisons éclusières

Interviews :
- Laetitia Lavieville, sculptrice
- Catherine Saint-James, gérante d'Ille Flottante
- Gérard Lahellec, vice-président de la région en charge des transports





 

Sur le même sujet

Les + Lus