Cet article date de plus de 6 ans

Après les incendies de Morlaix, syndicats et chambre d'agriculture "regrettent la violence"

La FRSEA de Bretagne, les Jeunes Agriculteurs et la Chambre d'agriculture de Bretagne, ont "regretté lundi le recours à des actions violentes", trois jours après le coup de colère de légumiers bretons, qui ont incendié le centre des impôts et la Mutualité sociale agricole de Morlaix.
La mutualité sociale agricole de Morlaix, incendiée le 20 septembre 2014
La mutualité sociale agricole de Morlaix, incendiée le 20 septembre 2014 © FRED TANNEAU / AFP
"La profession toute entière n'encourage pas à l'excès. Mais, elle ne sait plus comment se faire entendre afin que des mesures efficaces et rapides soient prises !", ont expliqué dans un communiqué les deux syndicats agricoles et la Chambre d'agriculture. Plus d'une centaine de légumiers en colère ont incendié le centre des impôts et la Mutualité sociale agricole de Morlaix vendredi soir pour protester contre les contraintes fiscales et administratives qui pèsent sur eux, occasionnant d'importants dégâts.

durée de la vidéo: 01 min 30
Thierry Coué - FRSEA Bretagne

"Le ras-le-bol des agriculteurs, qui s'est exprimé, fait suite à de nombreuses alertes lancées par les représentants agricoles ces derniers mois", ajoutent les trois signataires du communiqué. Ces derniers prennent ainsi leur distance avec le président de la FDSEA du Finistère, Thierry Merret, qui a déclaré samedi "tirer un coup de chapeau" aux incendiaires de Morlaix. Le coup de colère des légumiers est l'expression d'un "ras-le-bol des besogneux qui sont seulement bons pour avoir des contrôles, des gens qui se sentent pas soutenus", avait estimé Thierry Merret, un des leaders des Bonnets rouges. 

durée de la vidéo: 01 min 06
Thierry Merret - FDSEA 29

Une rencontre prévue avec Stéphane Le Foll

Cette attitude a été condamnée par le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll qui recevra mercredi matin les représentants des agriculteurs du Léon. Une autre réunion prévue dans le cadre du suivi de l'embargo russe aura lieu vendredi avec les syndicats de producteurs de fruits et légumes. Le gouvernement a condamné fermement samedi les incendies de Morlaix. Le Premier ministre a promis des poursuites judiciaires. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture agro-alimentaire bonnets rouges faits divers