Votre télévision du week-end sur France 3 Bretagne (11 et 12 octobre)

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emilie Colin

Pour ce week-end, de belles histoires en perspective : celles des patients hospitalisés à Kerpape et qui doivent tout réapprendre après un accident, celle de Gérard ancien gendarme, et ex-marin. Il trouve que la mer a du bon et aide les jeunes délinquants à s'en sortir en les emmenant voguer.

Samedi 11 octobre


  • 11h30 : la Voix est Libre. Eric Pinault reçoit Claudy Lebreton, le président socialiste du Conseil Général des Côtes d'Armor. L'émission évoquera aussi la 34ème édition du festival Quai des Bulles à Saint-Malo, avec le dessinateur François Bourgeon, auteur des "Passagers du vent".
  • 15h20 : votre documentaire "Le nid des phoenix" vous propose de suivre le parcours de patients, au centre de rééducation de Kerpape. Le réalisateur s'est immergé sur place pendant un an, avec son studio de production, un moyen de capter au plus près les échanges.
durée de la vidéo: 00 min 48
Extrait documentaire "Nid des Phoenix"

  • 16h15 : Littoral. A Cherbourg, un gendarme au grand cœur a choisi de déposer le képi pour proposer à des jeunes délinquants de prendre la mer pour envisager un avenir plus libre. Au Conquet dans le Finistère, les marins pêcheurs rivalisent de couleurs pour avoir les plus beaux filets.

Dimanche 12 octobre 


  • 11h00Bali Breizh. L'émission reçoit Malo Bouessel du Bourg, directeur de Produit en Bretagne. Homme posé et réfléchi, il porte un regard positif et constructif sur tout ce qui touche à la région : économie, politique, langue, culture…
Le documentaire "Gant o hent" (Vers l’avenir) s'interroge sur la vie à l'université. Le réalisateur Youenn Chap a suivi Anna, Camille, Maiwenn qui ont fait leur rentrée à Brest, en médecine.

Comme chaque dimanche, retrouvez aussi la série "A-viskoazh"  (Depuis toujours), qui réalise le rêve de jeunes brittophones et les récits d'Henri Rannou, l'homme qui met les bateaux en bouteille...

  • 11h50 : Breizh Kiss. Mathilde va enfin passer un week-end seule et tranquille dans la grande maison… Enfin, presque seule.