Cet article date de plus de 6 ans

Gad: les lettres de licenciement envoyées aujourd'hui

Ll'inspection du travail homologue le plan de sauvegarde de l'emploi des 225 salariés licenciables de l'ex-Gad. Le PSE devrait toutefois faire l'objet de nouvelles négociations.
Les salariés licenciables de Gad Josselin manifestent devant la Préfecture de Vannes
Les salariés licenciables de Gad Josselin manifestent devant la Préfecture de Vannes © Stéphane Izad - France 3 Bretagne
L'inspection du travail a finalement choisi, ce matin, d'homologuer le plan de sauvegarde de l'emploi de l'ex-abattoir Gad, désormais Josselin Porcs Abattage.
Les lettres de licenciement ou offres de reclassement devraient être envoyées aujourd'hui.
Hier, le syndicat a demandé l'annulation de ce PSE, mettant en avant "des irrégularités dans la procédure présentée vendredi dernier, des départs volontaires non sécurisés, des propositions de reclassements insuffisantes et des délais de réflexion trop courts". La CFDT demande aussi que la cellule de reclassement, chargée d'accompagner les 225 salariés, non repris par la SVA-Jean Rozé, soit activée pour 24 mois au lieu des 15 mois prévus actuellement. Une centaine de salariés se sont rassemblés, hier après-midi, devant la préfecture à Vannes, qui sert de médiateur dans ce dossier.

Toutefois,l'inspection du travail ne ferme pas la porte à de nouvelles négociations. Une table ronde est prévue demain en préfecture.

##fr3r_https_disabled##
Ex-Gad, lundi matin: Reprise du travail pour les uns, colère pour les autres

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agro-alimentaire social