Cité de la voile : elle ferme pour six mois

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eric Nedjar .

Après six ans de bons et loyaux services, quelques 550 000 visiteurs accueillis, la Cité de la voile Eric-Tabarly à Lorient vient de fermer ses portes pour cause de grand toilettage. Six mois de travaux nécessaire pour rénover l'ensemble du parcours de visite et pour un coût de 2,2 M€.

Depuis son ouverture en avril 2008, la Cité de la Voile est, sans aucun doute, devenue le symbole d'une reconversion réussie, celle de l'ancienne base de sous-marins à Lorient. Mais après 6 années d'ouverture non-stop, vécue au rythme des expositions temporaires annuelles, des nombreux évènements organisés sur le site (Volvo Race, étape du tour de France à la voile...) et quelque 550 000 visiteurs accueillis, l'édifice perdait malgré tout de l'argent et voyait sa fréquentation s'éroder.



Renouveler son contenu

De 100 000 visiteurs, les deux premières années, le nombre d'entrées était de 60 252 en 2013. D'où cette décision de lancer d'importants travaux de rénovation touchant plus particulièrement le parcours de visite de la Cité, son espace muséographique. "Il s'avérait nécessaire de faire évoluer ses contenus, conformément au cycle de vie normal d'un équipement muséographique de ce type : les sujets traités évoluent, les records sont battus, l'innovation en matière de nautisme progresse de façon exponentielle et les visiteurs attendent toujours plus d'interactivité" explique la direction.



Rendez-vous mai 2015

Si tout va bien, la Cité de la voile nouvelle version ouvrira donc ses portes courant mai 2015 et proposera poursuit la direction « de nouveaux concepts ingénieux, modernes et interactifs : nombreuses manipulations, films, simulateurs 4D, espace jeux enfants 3-6 ans, nouvel espace consacré à Éric Tabarly... Plus d'émotions, plus de sensations ! ». Montant de la facture : 2,2 M€. Un investissement jugé nécessaire pour conserver l'attractivité du site et rehausser la fréquentation à 75 000 visiteurs par an.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité