Cet article date de plus de 5 ans

Funboard : la Carnacoise Delphine Cousin, championne du monde en slalom

Ce dimanche, s’est achevée la dernière étape de Coupe du Monde de Funboard, à Nouméa. Chez les femmes, la Carnacoise Delphine Cousin est sacrée, pour la deuxième année consécutive, championne du monde en slalom.

Delphine Cousin, championne du monde de Funboard Slalom pour la seconde année consécutive
Delphine Cousin, championne du monde de Funboard Slalom pour la seconde année consécutive © E. Bellande
Le moins que l'on puisse dire c'est que cette dernière étape de Coupe du Monde de Funboard à Nouméa a souri aux Français puisqu’ils sont cinq à prendre place sur les podiums mondiaux masculins et féminins. Chez les hommes, Antoine Albeau a été sacré champion du monde. L’homme aux vingt et un titres mondiaux a devancé son compatriote Cyril Moussilmani. Dans le top 6 mondial, on comptabilise cinq Français, une performance qui confirme la domination française exercée toute l'année.

Nouveau titre pour la Bretonne Delphine Cousin

Pour la deuxième année consécutive, Delphine Cousin, la benjamine de l’équipe de France de Funboard est couronnée championne du monde en slalom. La Bretonne a dominé la compétition à Nouméa en remportant sept slaloms sur les quatorze courus. En tête au classement général mondial depuis la première épreuve, la Carnacoise a réalisé un parcours sans faute cette saison, confirmant ainsi son statut de leader de la discipline. L’autre Française, Valérie Arrighetti-Ghibaudo, prend la cinquième place à Nouméa et monte ainsi sur la troisième marche du podium mondial.

La championne du monde de funboard (slalom) Delphine Cousin
La championne du monde de funboard (slalom) Delphine Cousin © Carter - pwaworldtour.com
A l'issue de la compétition, Delphine Cousin a laissé éclater sa joie : "Je suis super heureuse. C'est vraiment une belle récompense de gagner le titre mondial ! Je savais que je n’avais pas le droit à l’erreur car il n’y avait pas de discard cette année et j’ai fait ma course tout au long de la semaine en restant concentrée sur mon objectif : le titre".

"J’avais vraiment à cœur de montrer que je n’avais pas gagné par hasard l’année dernière"

Dans la vidéo suivante, les images et l'interview de Delphine Cousin se trouvent à partir de 4 min 30 sec


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sports nautiques voile