• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Meurtre de Callac. Nouvel appel à témoins

Les investigations des gendarmes se poursuivent pour l'enquête sur la mort d'un jeune en discothèque à Callac / © JM Seigner
Les investigations des gendarmes se poursuivent pour l'enquête sur la mort d'un jeune en discothèque à Callac / © JM Seigner

La gendarmerie lance un nouvel appel à témoins concernant le meurtre du jeune Pierre Baron survenu dans la nuit du 20 au 21 décembre 2014 dans une discothèque à Callac (22).  

Par Thierry Peigné

Vingt gendarmes de la section de recherches de Rennes et du groupement de gendarmerie départementale des Côtes-d'Armor poursuivent leurs investigations sur le meurtre par arme blanche de Pierre Baron survenu dans la discothèque Le Bacardi à Callac. Depuis le 5 janvier, une cellule d'enquête spéciale est à l'oeuvre à Guingamp afin d'élucider le meurtre du jeune étudiant. Tous les militaires sont détachés de manière exclusive sur cette enquête avec des moyens spécifiques.

Retrouver le maximum de participants à la soirée

"Au stade actuel de l'enquête, de nombreux participants à cette soirée ne se sont pas encore manifestés auprès des militaires de la gendarmerie. Un nouvel appel à témoins est lancé pour inviter ces personnes à se faire connaître" indique les enquêteurs dans un communiqué.

Lors de la soirée, il y avait entre plus de 600 jeunes au sein de la discothèque. L'objectif est d'interroger le maximum de jeunes : une tâche compliquée, surtout qu'au moment des faits, c'était le week-end de début des vacances scolaires. De nombreux participants à la soirée s'étaient dispersés par la suite, partant en vacances et ne répondant pas à au premier appel à témoins de la gendarmerie. 

A ce jour près de 300 personnes se sont manifestées. Un travail de fourmi de recoupement des multiples dépositions.

Un huis clos de 600 personnes

Comme le précise le Chef d'Escadron Stéphane Tourtin, commandant de la compagnie de gendarmerie de Guingamp, "On est sur un huis clos d'une dimension rarement rencontré, un huis clos qui réunit plus de 600 personnes."

"La certitude, c'est que l'auteur du crime était dans la discothèque" ajoute t-il.


Témoignages par téléphone ou courriel

Tous les témoignages pouvant faire avancer l'enquête sont également recherchés. Les enquêteurs peuvent être contactés à l'adresse suivante : callac22-sr.rennes@gendarmerie.interieur.gouv.fr  ou être appelés au numéro vert suivant 0800.007.822.


Une semaine après le drame, plusieurs milliers de personnes avaient défilé au cours d'une marche blanche à Landeleau (29) d'où était originaire Pierre Baron.

Cellule d'enquête spéciale meutre Pierre Baron
Intervenant : Chef d'Escadron Stéphane Tourtin, commandant de compagnie gendarmerie de Guingamp / Reportage : J.M Seigner - N. Rossignol

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Littoral, l'ostréi-conteur

Les + Lus