• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Grippe : la Bretagne voit rouge et s'organise

Illustration enfant malade de la grippe- 11/02/2015 / © Maxppp - F. Destoc
Illustration enfant malade de la grippe- 11/02/2015 / © Maxppp - F. Destoc

Les syndromes grippaux ne cessent d'atteindre de plus en plus de Bretons avec 838 consultations pour 100.000 habitants dans la semaine du 2 au 8 février. Même si la région n'est pas la plus touchée, la grippe est bien installée obligeant les hôpitaux à s'organiser pour faire face à l'épidémie.

Par Thierry Peigné

Le dernier bulletin du Réseau Sentinelles annonce qu'après 4 semaines d’épidémie, le pic épidémique pourrait être atteint en France. La semaine dernière, le taux d’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 905 cas pour 100 000 habitants, soit 584 000 nouveaux cas, au-dessus du seuil épidémique (168 cas pour 100 000 habitants). 

La Bretagne avec 838 cas pour 100.000 habitants n'est pas épargnée. Elle voit rouge, mais d'un rouge moins vif que d'autres régions comme le Limousin avec 1629 cas pour 100 000 habitants. A signaler qu'aucune région n'est en dessous du seuil épidémique. 
Avec une moyenne de 538 cas pour 100.000 habitants, l'épidémie de grippe est bien présente en Bretagne / © Réseau Sentinelles
Avec une moyenne de 538 cas pour 100.000 habitants, l'épidémie de grippe est bien présente en Bretagne / © Réseau Sentinelles


Les hôpitaux bretons sous tension

Face à cette épidémie de grippe, les hôpitaux accusent le coup devant l'affluence des patients. De nombreuses personnes âgées arrivent aux urgences mais ne peuvent être renvoyer chez elles ou dans leurs établissements d'hébergement. Certains hôpitaux saturent. Le CHU de Rennes a par exemple décidé d'ouvrir une unité supplémentaire temporaire de 12 lits pour désengorger les urgences.
Les hôpitaux bretons s'organise face à la grippe
Intervenants : Monique Léon, grippée - Pierre Guillaumot, directeur adjoint veille et sécurité sanitaire de l'ARS - Professeur Dominique Somme, chef de service Gériatrie CHU Rennes / Reportage : C. Carlier - JM Piron




Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus